Le site du magazine Vice Propose un "Librarian Fashion Show", un portfolio de photos de mode prises dans une grande biblitohèque de Stockholm, dont la Stadsbiblioteket, ou la Karolinska Institutet/Universitetsbiblioteket. Chaque photo est précédée d'une description des habits portés et suivie d'un petit texte de présentation de la bibliothécaire portant sur son métier, ses livres préférés, elle-même. J'aime bien ce que dit Linda :

"The wage isn’t great but if you compare it to being a journalist it’s OK. It sure isn’t the money that made me choose the job"

[Le salaire n'est pas mirobolant mais si vous comparez avec celui d'un journaliste, ça va. C'est sûr que ce n'est pas l'argent qui m'a fait choisir ce métier] tandis que Jenny explique que

"I used to work at a big publishing house, but I felt like it was just too businesslike. Libraries are more romantic, you don’t have to think of books as money-making products. In libraries, books are sacred. I’m such a daydreamer, so the job suits me well."

[Je travaillais pour une grosse maison d'édition, mais je trouvais l'approche trop commerciale. Les bibliothèques sont plus romantiques, vous n'avez pas à penser aux livres en tant que produits marchands. Dans les bibliothèques, les livres sont sacrés. Je suis si romantique (?), alors le boulot me va bien.] Les livres sont sacrés. De quoi tiquer quand même.