Sur l'invitation muette de Manue, je me suis inscrit et promené hier soir dans Second Life (et il ne faut pas se tromper dans l'adresse parce qu'on trouve de tout comme fake).
La prise en main n'est pas très compliquée mais demande quand même qu'on s'y attarde un tant soit peu au début, malgré le tutoriel. Ce n'est pas un jeu avec une quelconque quête à remplir mais bien un "simple" univers virtuel dont l'intérêt principal repose sur l'interaction de l'avatar avec son environnement. Ensuite, comme il n'y a pas de but précis, on se demande ce qu'on peut faire. On traine un peu, écoute les conversations des voisins et sourit lorsque ça parle français. On visite un peu les immenses buildings, les maisons volantes, les villes médiévales et celles futuristes. Je ne saurais pas même y retourner maintenant mais j'ai pu ainsi rencontrer dans une manoir orné du symbole de Fly, Edwige herself, la chouette effraie de Harry Potter. Finalement, visiter Second Life, c'est un peu se prendre pour le Philémon de Fred( et ici), quittant la réalité pour une visite onirique des mondes des lettres de l'Océan Atlantique. On peut marcher sous l'eau, se perdre dans des châteaux suspendus, on croise des personnages hauts en couleurs : j'ai croisé des vampires habillés façon début de siècle (début 20e), des chevaux dits "elfiques", une ange aux ailes noires et l'épée d'acier, même un drôle de monstre ressemblant à un alien mais parfaitement inoffensif. C'est qu'on ne peut pas se battre ici, les zones de combats sont des zones réservées, de même que les avatars subissant des poussées d'hormones sont priés de les satisfaire dans des zones spécifiques désignées par un M, pour mature (pour rappel, il existe un Teen Second Life réservé aux moins de 18 ans). On peut se déplacer sur les îles en marchant, courant (ctrl+r) ou volant, qui demeure quand même la commande la plus pratique. On peut aussi tout simplement se téléporter à l'endroit désiré par téléportation spontanée (c'est beau la technique) ou par l'intermédiaire de bornes de téléportation. L'une d'entre elles par exemple se trouve devant "Mystery Manor" et vous transporte devant les principaux bâtiments de l'île InfoIsland dont celui de Google ou de l'Alliance Second Life Library. On peut forcer le jour si on n'y voit plus très bien, visiter de nuit ou préférer l'aurore. On y trouve de tout donc, y compris le fameux archipel Info Island dont les collègues nous ont déjà parlé.
L'archipel des InfoIles est un ensemble de huit îles pour l'instant, soit, par ordre alphabétique :
  • Commonwealth Island se veut un espace pour les organisations ;
  • Cybrary Island est dédiée aux "individuals library" ;
  • Echoditto Island, un centre pour les organisations politiques et environnementales ;
  • EduIsland s'adresse à la communauté des formateurs et des enseignants ;
  • HealthInfo Island à la communauté médicale (professionnelle, informationnelle ou non) ;
  • Info Island sur laquelle je vais revenir ;
  • Info Island 2 qui est une île plutôt réservée aux expositions bien qu'on y trouve l'université Bradly et SIQuery ;
  • SISU SLIS dont je ne vois pas trop ce qu'elle recouvre.
Sur Info Island vous pouvez trouver Parvenu Towers, une grande tour qui propose des ressources sur les Beaux-Arts (1er étage), les documents officiels (2e), les entreprises (3e), les Sciences Humaines (4e), les Sciences et techniques (5e), la généalogie (9e), un centre de conférence... Un auditorium est disponible à ciel ouvert pour tous. Il a été offert par le International Space and Flight Museum. Un calendrier liste même les prochains événements. Mystery Manor est censé enfermer des livres d'horreur (mais nous n'avons pu y entrer hier lors de notre visite avec Manue) tandis que la fantasie est accessible via le Talis Sci-Fi portal. Life2life, elle, est une librairie interfacée avec Amazon... Le bâtiment de Google permet de faire des recherches et propose par la suite un ensemble de liens qui font sortir du monde virtuel.
C'est d'ailleurs là que le bât blesse. Nombre de liens sont des liens hypertextes habituels. Tout le côté valorisation, tout ce qui permet d'enrichir le monde par des apports souvent mène simplement à l'extérieur de Second Life. Utiliser un catalogue, lire un historique, suivre une requête... tout n'a évidemment pas été retranscrit dans ce monde virtuel mais je trouve que l'interfaçage aurait mérité d'être un peu paufiné voire repensé afin de nous présenter quelque chose d'original et innovant. D'une manière générale, mon avis demeure mitigé quant à cet univers. Je trouve cela très amusant voire impressionnant par les réalisations effectuées, le temps et l'énergie déployés. Voici par exemple l'historique de la création d'EduIsland :

EduIsland was purchased by the Alliance Library System in mid-November 2006. Before its purchase, a survey was sent to educators on two listservs; approximately 30 people responded that they would be interested in renting land on an island. After the island was ordered, respondents could choose from four plot sizes, each of which would require rent for one year. For example, a plot measuring 1024 sq m is $100 per year for the tenant. The tenants were then asked to help draft (via a wiki) a Community Agreement, which was then voted on by them and approved. During the drafting period, the land was divided into plots as ordered and land was deeded to SL groups representing the organizations.

On y trouve pourtant pleins de monde à certaines heures (enfin pas hier parce que c'était mort ^^) et c'est impressionnant de voir que certaines institutions y croient comme les universités de l'Oregon, du Montana, de l'Etat de New-York, Cincinnati, Deleware, Hawaï... De fait, les bibliothèques sont présentes et font vivre l'endroit.

Already there is a portable (well, in fact Head-Up Display) searchTool that can search Second Life Library , Second Life stuff itself but also special web resources, such as WorldCat, Google, Amazon & Library Tours can be selfservice by means of a tool like Chatfeeder that users carry with them. They can read e-books, listen to audio-books and look at streaming video. We have RSS-feeds visually displayed. We can search PubMed in Second life, offer Reuters health News. Our virtual Reference Desk is using QuestionPoint and we are training a Chatbot to talk to people when we are not there, for some reason. And this is just the beginning.

PascalK suggérait que l'enssib s'y installe également et fasse pignon sur rue (virtuelle) mais je ne suis pas encore assez convaincu. Je vois encore cela comme un gadget plus que comme un nouveau lieu de rencontres avec ses usagers et l'ouverture d'un blog ou d'un wiki me semble plus pertinent pour une bibliothèque. Cela dit, ça dépend vraiment de l'usage souhaité. Le vrai intérêt à créer (payer en Linden$) un avatar de l'enssib dans Second Life serait en terme de renommée et de visibilité. Pour l'école d'une part, et pour le français d'autre part, même si la communauté française est déjà bien organisée dans ses bons (monuments comme Notre-dame, la tour Eiffel, un tutoriel spécial en français) et ses mauvais aspects (on trouve quand même une zone du Front National). Allez, j'y reviendrai. Par curiosité d'abord et ensuite parce que j'ai maintenant une responsabilité : j'ai rencontré hier, après le départ de Manue, Abbey Zenith une bibliothécaire de InfoIsland. Nous avons discuté un peu et elle m'a admise dans le groupe des bibliothécaires. J'ai donc un joli "librarian" au dessus de la tête et ma conscience professionnelle... a bon dos, oui je sais ^__^. A ce sujet, les bibliothécaires dans Second Life sont réunis au sein d'une association, l'Alliance Library System qui a organisée le week-end des 12 au 14 octobre dernier un grand symposium empli de conférences et d'activités afin de faire le point sur les six derniers mois. Des visites guidées étaient organisées (et il est toujours possible d'en faire en contactant Lorelei Junot ou Abbey Zenith). Les conférences étaient "audibles" à savoir disponibles en format audio. La vidéo ci dessous qui présente un peu l'île a été prise à cette occasion (auteur).

Ah oui, mon nom là-bas est Tau Yao.


[vidéo]

Pour aller plus loin :
  • SLurl est un site qui fournit des liens Second Life (SL urls) permettant de se téléporter directement aux lieux de votre choix dans l'univers, à condition bien sûr d'avoir installé le petit executable.
  • InfoIsland est présent aussi sur le web via un blog (http://infoisland.org/), un set Flickr (http://flickr.com/groups/secondlifelibrary), un espace MySpace (http://www.myspace.com/infoisland) où j'ai pris certaines des illustrations.