Un deuxième billet sur Second Life, bien que je n'ai guère pu prendre le temps de bien visiter ce monde, ma connection internet personnelle étant plus que capricieuse ces derniers temps.

J'ai continué à me balader un peu dans le monde et me suis aperçu que nombre d'avatars étaient assimilés à plusieurs groupes. Je me suis approché de l'un d'entre eux appartenant au groupe des " humanistes" qui m'a indiqué que pour intégrer ce dernier il fallait me rendre à Roma où se trouvait le jardin des humanistes. Puis il n'y a téléporté gentiment. Le jardin en lui-même n'est ni très grand ni particulièrement intéressant. Je n'ai d'ailleurs pas trouvé vraiment comment on pouvait ensuite s'inscrire, mais la ville, Roma, recèle elle déjà plus d'intérêt. Second Life est tout et n'importe quoi. Elle se façonne selon les désirs et la volonté de ses joueurs. Là, je suis arrivé dans le rêve d'un nostalgique de l'Antiquité. Pour entrer dans la ville, on nous demande de revêtir des toges et des panneaux indiquent que le jeu de rôle est fortement conseillé. Il faut jouer qui un patricien, qui un plébéien afin de mieux se fondre dans l'ambiance de la Rome Antique. Les objets, les avatars rencontrés, les bâtiments, tout concours à recréer l'atmosphère. C'était d'ailleurs rigolo de voir à l'entrée de la ville une jeune fille gothique atterrir (puisque les personnages volent) sur le ponton et là, changer complètement de look pour une toge immaculée.

Voilà en effet un point sur lequel je me suis quelque temps apesanti : j'ai trouvé je ne sais plus où un ensemble d'apparences gratuites et j'ai passé quelques temps à devenir samouraï japonais, petit chaperon rouge (à barbe), prince charmant (défraichi), gothique, pompier, sexy. Et j'ai trouvé divers objets depuis le livre à la tasse de café fumante ou le le chapeau de paille asiatique... Des gadgets certes mais de quoi s'amuser.

De retour à Info Island, j'ai récupéré un babbler : un traducteur instantané. C'est un objet qui, quand on le porte, traduit ses propres paroles dans la langue désirée et ce, si j'ai bien compris, grâce au logiciel de traduction de Google. Il ne traduit pas les réponses de ses interlocuteurs mais c'est déjà un bon début. Une douzaine de langue est proposée à la traduction.

En plus de la langue, c'est le temps qui ne facilite pas vraiment les choses. En effet, je discutais la semaine passée avec des bilbiothécaires d'une université en Arizona. Puis l'un deux a disparu car il devait aller prendre une permanence. Après interrogation, il s'est avéré que nous avions un décalage horaire de 15h et que ces messieurs travaillaient, se disant au milieu de l'après-midi. En l'occurence, ils se plaignaient de la tempête de neige qui sévissait au dehors et espéraient pouvoir tranquilement rentrer chez eux plus tard. Et moi qui m'étonnait de rarement voir du monde...

Il n'empêche que j'ai été consulté à plusieurs reprises dans Second Life. Des personnes m'ont intérrogées pour savoir comment utiliser leurs personnages et je suis content d'avoir pu donner une réponse qui les a satisfait malgré mes maigres connaissances. Une autre m'a demandé des ressources en généalogie et je l'ai alors renvoyée vers le bâtiment consacré au domaine, un peu plus loin.

Enfin, je reçois régulièrement des "group notices", liés à mon inscription au groupe des bibliothécaires. Elles informent de la création d'autre groupes spécialisés comme celui des Bibliothécaires de Droit (Are you a law librarian IRL or a library student interested in law librarianship? If so, please consider joining the new group, Law Librarians of Second Life.) ou des bibliothécaires de Floride. Ca vous dit de créer un groupe de bibliothécaires français ?



Ces avertissements préviennent également de la tenue de réunions, auxquelles malheureusement il est difficile de participer, notamment pour des questions d'horaire. Il peut s'agir de présentation, comme celle d'un historien chercheur spécialiste en généalogie qui est, paraît-il, intervenu sur le sujet, ou d'autres professionnelles. La prochaine en date concernera les projets autour des services utilisant les technologies de l'information :

Group Notice From: Lebachai Vesta The first meeting of the Library IT group will be held at the outdoor auditorium in Cybrary City (see landmark, attached). If you are involved in information technology services in your library (or are just interested in it!), please come join us! We can not only swap war stories and ideas, but brainstorm some ways that we might help with the SL library project. Please IM Lebachai Vesta if you need a TP. This notice has an attachment.

Cette réunion est prévue à 18h en temps SL, le 30 janvier. (Library IT meeting at 6pm SLT January 30). J'aimerais bien y participer si j'ai le temps, et si j'y pense...