Pour entamer le week-end, des petites nouvelles du monde virtuel cette fois loin de toute bibliothéconomie...

1.Selon FredCavazza, Linden Lab, l'organisme qui gère Second Life, viendrait de publier ses statistiques pour janvier 2007. Dans ces dernières, on découvre que les résidents français de Second Life représente 12,3 % de la population totale soit la deuxième plus grosse population derrière les Etats-Unis. Les pays européens totalisent près de 53 %. Pour information, Second Life se targue de 3.5 millions d'habitants, dont plus 1 million s'est loggué au cours du mois précédent.



2. La Suède est le premier pays à ouvrir une ambassade dans ce monde virtuel. Le but n'est évidemment pas de fournir des passeports ou des visas à l'instar de n'importe quelle ambassade mais bien de servir un véritable portail d'information sur le pays expliquant comment obtenir un passeport dans la "vraie" vie ou proposant des liens vers des sites internets sur la nation. Parallèlement, une île appelée la "Seconde Suède" a été ouverte sur l'initiative d'un entrepreneur suédois qui explique :

Second Sweden is not only intended to be a place where Swedes can live, where tourists can come and see why their next vacation should be spent on a moose safari or in the archipelago - it's also a place where scientists can try their thesis, where architects can show their latests creations and where we will try to show how changes in the way we live today might give us a better environment.

3. La maison Dior lance sa nouvelle collection de bijoux en avant-première dans Second Life. Créée par Victoire de Castellane, cette collection est visible sur l’île de Belladone Island et, dans le monde réel, elle ne le sera à l'Orangerie, à Paris, qu'à partir du 27 janvier. D'après La Presse, citée par Michel Leblanc sur son blog :

Selon la même source, «il n’y a pas de plan marketing derrière» cette initiative de Victoire de Castellane qui crée depuis 1999 pour Dior des bijoux volumineux et extravagants. La collection, dont les prix vont de 150 000 à 1,2 million d’euros, ne peut pas être achetée sur Second Life et aucun lien avec le site Dior n’est prévu.

Il s’agissait d’être «ludique toujours» et de trouver «un écrin ultra-contemporain» pour la collection, baptisée «Belladone Island» et conçue «autour du thème de la nature» et de «femmes-plantes très sensuelles qui envoûtent les hommes et se nourrissent d’eux», a-t-on précisé chez Dior.



By the way, voici quelques marques célèbres qui ont investi SL : Adidas, Amazon, AOL, BBC Radio 1, BNP Paribas, Channel 10 (Microsoft), CNET, Dell, Duran Duran (le groupe de musique), IBM, Nissan, Reebok, Reuters, Sony, Sun Microsystems, Toyota (et sa voiture Scion), Warner Bros Music, Wired Magazine... Une liste est même disponible sur Wikipédia.

4. Hogwart a disparu. J'avais trouvé un groupe et une île qui voulait recréer l'ambiance des livres de jeune sorcier mais l'île et ses bâtiments ont disparu alors même que venaient d'être créés une allée consacrée à la magie noire. Il semblerait qu'une histoire de gros sous soit derrière tout cela, à savoir que le bail de l'île était arrivé à échéance. C'est dommage car on pouvait apprendre des sorts et les utiliser, lancer les trois sorts interdits, se balader dans le village qui jouxte le château... Le groupe afférent est lui toujours actif mais n'a plus de réelle raison d'être.

Pourtant, d'autres lieux obtiennent plus de succès à l'instar de nombreuses zones issues de l'univers de Star Wars. Vous pouvez ainsi vous balader sur Tatooine (zone de combats) ou retrouver la hutte de Yoda sur sa planète marécageuse. Ci après, c'est la Bibliothèque de Anoi (ou un truc dans le genre ^^) que mon avatar vous présente. Elle contient toutes les informations indispensables et moins importantes que vous devez savoir sur Star Wars (comment devenir Jedi, les différentes races, etc.). Habits et sabres lasers sont évidemment en vente un peu partout. Dans la plupart de ces zones à thème, un minimum de roleplay est demandé aux joueurs de façon à respecter l'ambiance des lieux.

Snapshot_003.bmp

5. La campagne présientielle française se déroule aussi dans Second Life. En effet, le Front National a été le premier à ouvrir une permanence dans le monde virtuel et possèderait déjà un bâtiment imposant. En réaction, des français se sont organisés en groupes et manifestent pour bouter l'extrême-droite hors du monde. De son côté, Ségolène Royal, déjà la cible de plaisantins ayant créé un avatar, "SuperSégo" la parodiant et reprenant ses discours a pris elle-même les choses en main. Mi janvier, en effet, elle lançait officiellement un comité de campagne sur Second Life. Si la permanence n'est pas une initiative directe de Ségolène Royal, la candidate s'est pourtant empressée d'enregistrer un message vidéo appuyant la création de ce « 748e comité de soutien ». On peut donc assister à des meetings virtuels, avec quelques dizaines d'autres avatars, ou repartir avec un t-shirt virtuel offert, portant l'inscription « Segolène Royal pour la France ».