On parle sans cesse des technologies de l'information, d'internet, des bibliothèques numériques mais on se rend toujours avec plaisir dans ces vieilles librairies aux étagères débordantes de livres plus ou moins anciens comme on entrerait dans une caverne d'Ali Baba. C'est que, comme leur nom l'indique, les technologies de l'information nous donnent de l'information tandis que le livre nous offre bien plus. La lecture est aussi une histoire d'ambiance et d'atmosphère, elle est aussi une expérience éminemment sensorielle. Caresser la tranche, les nerfs et entre-nerfs, toute de cuir vêtue d'un vieil ouvrage, admirer les lithographies et les gravures, et surtout s'enivrer du parfum à la fois discret, prégnant et insaisissable d'un ouvrage est une réalité toute particulière. Qui n'a pas fait l'expérience de respirer profondément l'odeur d'un livre adoré, mélange subtil d'encre, de papier et de cuir ? Qui n'a pas regretté que nos livres de poches, tout industriels, aient perdu ce traits de caractère inimitable ?

  Et bien réjouissez-vous, bibliofrustrés, car voici qu'une nouvelle game de parfum vient de sortir vous proposant de vous replonger dans cette atmosphère parfumée si particulière. In the Library, aux fragances rappelant les attaches en cuir russes et marocaines, le tissu porté et un soupçon de bois poli, se décline en parfum (55$ pour 15 ml), eau de toilette (55$ pour 100 ml), spray (35$ pour 150 ml) et même essence (11$ pour 2ml).

  Vous pourrez désormais asperger votre clavier ou votre e-book et fermer les yeux un instant pour vous retrouver dans une bibliothèque... Tiens, c'est une idée pour une future version de Second Life : créer un odoramat...