Bon, promis, les sujets sur les livres et leurs avatars vont se faire plus rares. J'arrive à la fin de mes réserves, pas complètement mais ça se tarit peu à peu.

En attendant, je vous renvoie vers un billet paru ce matin sur le blog du Centre de doc - Centre d'Economie de la Sorbonne que je suis avec plaisir depuis quelques semaines et dont je pense vous avoir déjà parlé... Il fait partie des rares blogs d'établissement que je lis.

Dans leur billet de ce matin, donc, les documentalistes évoquent un rapport européen intitulé "Study on the remuneration of researchers in the public and the private commercials sectors" (document pdf)("étude sur la rémunération des chercheurs de l'Union Européenne dans les secteurs commerciaux publics et privés"), rapport final paru en avril 2007, et publié par la commission européenne à la recherche. L'introduction explique que :

This document presents the results of the study on the remunerations of researchers in the public and private commercial sectors. This study was launched and managed by the European Commission, Directorate D "Human Factor, Mobility and Marie Curie Actions, Strategy and Policy Aspects" of Directorate General for Research. Its main purpose was to have a clear picture of the remunerations of
researchers in Europe (EU25 and Associated Countries). The study collected information on the gross and net remunerations of researchers in the public and private commercial sectors. As such, it is the first attempt to gain insight into the profession of researchers. The study also discusses researchers’ career recognition, which seems to have fallen behind compared to other professions.

The results of the study, carried out from May 2006 to March 2007, show the remuneration scheme of the researchers in Europe, and compare it against the situation of researchers in other countries (Australia, China, India , Japan and the United States), as well as against the remuneration schemes of other similar professions in each country.

This study is one of the activities that the European Commission is performing in order to contribute to the creation of a more attractive Europe for researchers and young people entering a scientific career, the final aim of which is to become a more knowledge-based society.

Je n'ai pas encore (?) - j'ajoute un point d'interrogation parce que je ne sais pas quand je prendrais le temps de le parcourir, honnêtement- parcouru le document mais nos collègues du Centre de doc nous expliquent que cette étude compare les salaires nets et bruts des chercheurs à différentes étapes de leur carrière :

En tenant compte du coût de la vie dans chaque pays, les chercheurs les mieux payés sont ceux résidant en Autriche (avec un salaire de 60530 EUR par an), aux Pays-Bas (56721 EUR) et au Luxembourg (56268 EUR). Ces salaires se situent bien au-dessus de la moyenne de l'UE, s'élevant à 40126 EUR, et sont comparables aux revenus que reçoivent les chercheurs aux États-Unis (62793 EUR) et au Japon (61991 EUR).
Les autres États membres offrant des salaires séduisants sont la Belgique (55998 EUR par an), l'Allemagne (53358 EUR), le Royaume-Uni (52776 EUR) et Chypre (50549 EUR).

C'est marrant, on ne cite pas la France parmi les grands bénéficiaires...