Depuis plusieurs années, nos voisins outre atlantique proposent une semaine des livres bannis : banned books week. L'idée est de célébrer et promouvoir la liberté de lecture.


We invite you to explore what the week means. Reflect on your freedom to read, cherish it, and, by all means, read what you want to read. As the author of Fahrenheit 451, Ray Bradbury, said, "You don't have to burn books to destroy a culture. Just get people to stop reading them."

L'ensemble des manifestations est coordonné par l'American Library Association et l'American Library Association's Office for Intellectual Freedom (OIF), le bureau chargé de promouvoir le concept de liberté de pensée tel qu'il a été défini dans la Library Bill of Rights, la charte définissant les missions fondamentales des bibliothèques aux Etats-Unis adoptée en 1948 (et revue pour la dernière fois en 1996).


Les célébrations se déroulent dans la plupart des bibliothèques depuis 1982 durant la dernière semaine de septembre. La 26ème édition est donc prévue cette année du samedi 29 septembre au vendredi 06 octobre, soit cette semaine.

BBW et les réseaux sociaux
Cette année cependant voit une petite nouveauté avec l'ouverture de pages consacrées dans différents réseaux sociaux "to help librarians and others to feel comfortable in social networking spaces and to reach out to new audiences." Ainsi , l'ALA a-t-elle mis en place un groupe Facebook intitulé "Celebrate your freedom to Read! Banned Books Week 2007" afin de développer le partage d'idées, d'expériences, de recommandations autour de la manifestation, ce que ce soit entre bibliothécaires participants ou plus largement avec qui veut participer, puisqu'il n'y a pas de restriction d'inscription.

L'ALA propose également une page MySpace comportant un blog reprenant les principaux événements proposé toute cette semaine ainsi que des musiques, des vidéos et des photos de ces derniers. La page est accessible à l'adresse : http://www.myspace.com/bannedbooksweek.

BBW sur Second Life
Surtout, la grande nouveauté est que l'ALA s'est associée à différents partenaires comme l'Alliance Library System (l'équivalent de l'ALA sur SL), l'Alliance Second Life Library, TAP Information Services, ou le tout nouveau groupe Virtual Communities and Libraries de l'ALA (travaillant sur plusieurs mondes virtuels différents) pour investir également les mondes virtuels, dont Second Life et Teen Second Life, la version du monde réservée aux adolescents. L'idée est de développer de nouvelles interactions avec leurs publics et ainsi toucher de nouveaux publics.

Pour l'occasion, des affiches et des posters seront apposés un peu partout et l'ALS proposera également un t-shirt virtuel pouvant être portés par les avatars de Second Life. Parmi les activités proposées figureront une soirée déguisées sur les thème des pirates, des feux d'artifices, des discussions autour de livres (Des souris et des hommesde Steinbeck, "I Know Why the Caged Bird Sings" de Maya Angelou...) des programmes éducatifs sur la liberté intellectuelle ("Challenges and Customer Service Opportunities"). Toute la semaine, un centre d'accueil proposera des podcasts et un cours interactif sur un livre apparemment contreversé : "Les aventures de Huckleberry Finn".

Sur Teen Second Life, les bibliothécaires du Métaverse ont recréé un "Paradis Pirate" (le thème cette année de la semaine étant "Hey Matelot... célèbre ta liberté de lecture" -Aye, mateys...celebrate your freedom t'read!-). L'île de Eye4You Alliance propose ainsi un gigantesque navire pirate amarré à son quai où sont proposés des affichages interactifs sur des livres interdits. Le 05 octobre après-midi, c'est une sorte de Cosplay qui sera organisée sur le thème "Dress as Your Favorite Banned Book Character".

Un exemple intéressant de la façon dont les professionnels peuvent investir les mondes virtuels et les réseaux sociaux que l'on dit en pleine expension.