Les ressources juridiques ne manquent pas sur Second Life. Comme en ce qui concerne l'information médicale, les bibliothécaires et documentalistes spécialisés ont très tôt investi ce monde virtuel, d'autant qu'avec une économie fondé sur des ventes et des locations de parcelles et d'objets, il n'est pas exempt de participants malhonnêtes. De temps à autres, d'ailleurs, certaines annonces mettant en garde contre tel ou tel individu sont diffusé sur les listes internes aux groupes. Il y avait un besoin d'informations, les bibliothécaires sont intervenus...

Ressources juridiques

Ainsi , la première collection juridique du monde virtuel a-t-elle été montée au cours de l'été 2006, par une bibliothécaire de la Sacramento County Public Law Library, Kate Fitz, aka Cat Galileo dans le Métaverse. Cette collection appelée Lawspot [slurl] proposait au début quelques posters, des livres et surtout l'accès à des ordinateurs virtuels renvoyant vers des sites tels que US Code, FindLaw et autres sources de base. Aujourd'hui, Lawspot est situé au cinquième étage de la Bell Library sur Info Island et ses ressources s'étendent à des bibliographies thématiques sur le monde virtuel et la législation, des listes d'affaires pénales impliquant les mondes virtuels et un gigantesque répertoire de lieux et de groupes relatifs au domaine juridique appelé le Galileo Law Directory.

The Lawspot Library's primary goal is to gather resources and links related to the law of virtual worlds, both Second Life and others. The Library also contains links and resources related to U.S.A. primary law and secondary sources.

The Library welcomes suggestions for links and content. The Library particularly welcomes submissions of original material related to law and virtual worlds, including pleadings and other documentation of litigation or legal investigations.

Ce répertoire est également accessible en ligne sur internet et non plus uniquement dans Second Life, ce afin de l'enrichir plus facilement et de permettre de l'exporter éventuellement vers d'autres mondes virtuels.

En janvier 2007, la première bibliothèque universitaire de droit à s'installer sur Second Life est la Nova Southeastern University Law Library [slurl]. Elle se situe actuellement sur l'île de Cybrary II et propose des liens vers le site internet de la bibliothèque, leur OPAC (le lien se fait à travers un vieux fichiers en bois), WorldCat, ainsi qu'une exposition expliquant les sources de bases à propos du système juridique fédéral et de l'Etat de Floride, retraçant la structure du système judiciaire et proposant quelques stratégies de recherche dans un cadre juridique. Elle fournit également des informations sur les programmes de leur université et offre un service de référence juridique.

Expériences pédagogiques

Dès l'automne 2006, la Harvard Law School et la Harvard Extension School proposaient des cours juridiques dans le monde virtuel. Les étudiants en droit pouvaient ainsi assister en temps réel à "CyberOne : Law in the Court of Public Opinion" (vidéo de présentation) sur l'île Berckman Island. Après le succès de ce premier opus, le Professeur Charles Nesson a proposé un cours intitulé "Evidence at Large" qui se terminait sous forme de jeux de rôle reprenant le jugement d'une vraie affaire impliquant Second Life : Bragg vs Linden. Selon Gene Koo, un autre enseingnant à Harvard, dans son blog Video vidi visum, Second life est un médium idéal pour de tels jeux de rôles car le mode de communication reprenant celui de la messagerie instantanée oblige les participants à être le plus concis possible dans leurs arguments. De plus, les chats peuvent être enregistrés pour les analyser ultérieurement.

Elisabeth Townsend Gard, professeur à l'Université de Seattle propose à ses étudiants de première année d'utiliser un avatar de démonstration , Fizzy Soderberg, pour explorer la façon dont les concepts de propriété de la vie réelle peuvent s'appliquer dans un monde virtuel. Leurs réflexions sont ensuite retranscrites sous forme de petites vidéos disponibles sur le blog de Fizzy.

Enfin, James Milles, directeur de la University of Buffalo Law Library utilise également les jeux de rôles dans un cours qu'il propose sur les violences domestiques. Il demande ainsi à ses étudiants d'explorer les dynamiques de genres qui peuvent se mettre en place en endossant un avatar d'un genre opposé à celui qu'ils ont dans la vie réelle.

Pour aller plus loin :