Une illustration de Pessin sur les joies de l'augmentation des réseaux virtuels, soit dit en passant je ne souscris pas au propos. J'ai vraiment l'impression au contraire que les réseaux favorisent les contacts, y compris "in real life" loin de l'image du geek asocial que l'on représente souvent...




J'aime bien celui-ci également...