Mondes persistants et enseignement à distance : de nouvelles perspectives ?

C'est le titre de l'intervention de deux chercheurs, Philippe Bonfils et Philippe Dumas, du laboratoire I3M - Information, Milieux, Médias, Médiations, à l'occasion du colloque TiceMed 07 qui eut lieu à la faculté Scientifique et Technique de l'Université Paul Cézanne Aix-Marseille III en juin de l'année passée. Le thème du colloque était : "L'humain dans la formation à distance... la problématique du chagement".

Les actes des ateliers et conférences de ces trois jours sont accessibles en ligne et proposent des interventions vraiment intéressantes sur le web 2.0, la formation à distance, les technologies dites innovantes que ce soit du point de vue des chercheurs ou des étudiants. On y parle "communauté virtuelle, blogs et wiki, C2i, EAD, TICE, enseignement à distance, environnement numérique de travail, évaluation, ingénierie pédagogique, innovation...

Parmi les innovations recensées, et parce qu'on est lundi, se trouve donc l'article concernant l'enseignement à distance par le biais des mondes persistants et plus particulièrement de Second Life.

Le résumé de l'intervention :

L’enseignement à distance est désormais très répandu dans l’enseignement supérieur. Malgré l’évolution des nouvelles technologies, un des principaux problèmes liés à ces types d’approches pédagogiques reste la distance des acteurs. Nous faisons l’hypothèse que l’apparition récente de nouveaux dispositifs socio-techniques de type « Mondes 3D Persistants » offrent par leurs dimensions ludiques et créatives de nouvelles perspectives sur le plan de la médiation sociale. Nous illustrons notre réflexion par l’étude de groupes d’étudiants en phase d’internalisation du monde « Second Life ».