Christine Albanel, qui s'était dite "attachée à une identification forte de la politique du livre dans son ensemble", a enfin décidée de ce qu'elle allait faire de cette encombrante Direction du Livre et de la Lecture (cf.).

Le ministère, en effet, nous révèle dans un communiqué daté de 29 mai dernier :

Dans le cadre de la nouvelle organisation du ministère de la Culture et de la Communication, dont l'architecture générale a été annoncée le 17 avril, Christine Albanel a décidé de rattacher la politique du livre et de la lecture à la nouvelle direction générale du développement des médias et de l'économie. Par ailleurs, le directeur du livre et de la lecture continuera à présider le Centre national du livre.

Christine Albanel entend ainsi souligner son attachement à la politique du livre, réformée en profondeur par le plan livre qu’elle a présenté au conseil des ministres du 14 novembre dernier. Alors qu’elle aborde le grand tournant du numérique, la politique du livre a besoin de continuité pour poursuivre ses réformes, a indiqué la Ministre, précisant qu’elle maintenait toute sa confiance pour ce faire à Benoît Yvert, l’actuel titulaire. Le récent partenariat pour la numérisation des livres sous droits entre la Bibliothèque nationale de France et le Syndicat national de l’édition, accompli sous l’égide de la Commission « Politique Numérique »
du Centre national du livre a valeur d’exemple pour la Ministre qui a souligné les synergies entre les problématiques numériques communes à la presse et au livre.

Outre que cette réorganisation demeure encore floue, il est intéressant de noter l'approche du livre et de la lecture qui transparaît d'une telle réorganisation puisqu'il semble que c'est l'aspect "économie du livre" plus que les facettes "lecture publique" ou "patrimoine" qui soit désormais mis en avant.

Une remarque qu'il peut être intéressant de rapprocher de l'amendement qui vise à réduire de 2 ans à 6 mois le prix unique du livre et qui avait rencontré un tollé de la part des différents acteurs de la chaîne du livre (SLF, la SGDL, le SNE, la FILL...), y compris d'ailleurs le ministère (communiqué). D'ailleurs, quid des bibliothèques ? Je n'ai pas vu passer de communiqué de l'ABF mais peprobablement m'a-t-il échappé...