La liste de diffusion professionnelle biblio-fr et notre collègue Jacques Faule nous proposent un message intéressant en ces temps d'élections américaines, à savoir la traduction d'extraits d'un discours prononcé en juin 2005 à l'ouverture du congrès annuel de l'American Library Association (ALA) par l'actuel candidat démocrate Barack Obama.

Dans ce discours, publié dans le numéro d'août 2005 d' "American Libraries", le journal de l'ALA et disponible en ligne dans son intégralité sur le site officiel du sénateur de l'Illinois sous le titre "Literacy and Education in a 21st-Century Economy", Obama parle des bibliothécaires comme des gardiens de la vérité et du savoir :

Guardians of truth and knowledge, librarians must be thanked for their role as champions of privacy, literacy, independent thinking, and, most of all, reading.

Il évoque également l'USA patriot Act (cf.) rappelant que "chacun est libre de lire ce qu¹il veut et d¹étudier ce qui lui plaît sans craindre que Big Brother ne regarde par dessus [son] épaule pour épier ce qu'[il pourrait] faire de mal", et insiste surtout sur le rôle éducatif des bibliothèques américaines, sur le rôle de la lecture dans la construction de soi et d'une forme d'accomplissement social.

I believe that if we want to give our children the best possible chance in life; if we want to open doors of opportunity while they're young and teach them the skills they'll need to succeed later on, then one of our greatest responsibilities as citizens, as educators, and as parents is to ensure that every American child can read and read well.

L'économie du XXIe siècle qu'il évoque est bien sûr l'économie de la connaissance, la fameuse société de l'information qui requiert plus de compétences liées aux nouvelles technologies, d'esprit d'innovation, une meilleure compréhension d'un monde qui se complexifie. Mais une telle compréhension justement n'est possible que si on dispose des fondamentaux, que si on sait lire.

Libraries can help parents with this. Knowing the constraints we face from busy schedules and a TV culture, we need to think outside the box here - to dream big like we always have in America. (...) America is about making it possible to give [children] the chance. To give every child the opportunity to try.