Le Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques (RFBNN) a été créé à Paris par les bibliothèques nationales de Belgique, du Canada, de France, du Luxembourg, du Québec et de Suisse, début 2006. Elles sont rejointes par la Bibliothèque d’Alexandrie quelques mois plus tard puis par plusieurs grandes institutions documentaires des pays tels que le Cambodge, Haïti, Madagascar, le Mali,le Maroc, le Sénégal, la Tunisie, le Vietnam au cours de l’année 2008. Le Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques travaille également en partenariat suivi avec l’Organisation internationale de la Francophonie.

Le RFBNN a une double mission de conservation à long terme et de large diffusion du patrimoine documentaire de la Francophonie.

Une première maquette du portail Internet est présenté aux membres du RFBNN présents au 73ème congrès mondial de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d’institutions (IFLA) à Durban, l'année dernière, mais c'est cet été, au congrès de Québec que le portail définitif est présenté en avant-première : son lancement officiel aura lieu en octobre prochain à Québec, lors du 12e Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie. Une suite logique, la conception et la réalisation de ce portail ayant été confiées à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

D'ores et déjà il est possible d'accéder au prototype de cette bibliothèque numérique francophone, où, à terme, les internautes auront la possibilité de consulter des journaux, revues, livres, cartes, plans et archives numérisés issus des collections d’une dizaine d’institutions documentaires de l’espace francophone. Un portail coopératif appelé à s’enrichir sans cesse grâce au versement de nouveaux documents par un nombre croissant de bibliothèques participantes.

Missions :

Le Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques (RFBNN) a pour mission de réunir au sein d’une instance coopérative ouverte les grandes institutions documentaires de la Francophonie déjà engagées dans des programmes de numérisation patrimoniale, ou développant des projets dans ce domaine.

Il entend offrir à ces institutions un forum d’échanges permettant de mener de façon concertée les initiatives lancées dans le champ de la numérisation patrimoniale, afin d’éviter tout dédoublement d’effort et d’assurer le partage des meilleures pratiques.

Le RFBNN contribuera ainsi à la préservation à long terme et à la diffusion auprès d’un large public d’un patrimoine précieux et souvent menacé de disparition, faute de conditions adéquates de conservation.

Le RFBNN assurera également un transfert de savoir-faire auprès d’un nombre croissant d’institutions documentaires de la Francophonie par l’organisation de stages de formation, l’élaboration d’outils didactiques et l’échange permanent d’information entre ses membres.