Malgré les richesses potentielles énormes en terme de service, je n'avais jamais fait entendu parler d'une bibliothèque qui essayait de communiquer avec ses lecteur via les téléphones mobiles, du moins en France.

C'est pourtant chose faite à Toulouse où la bibliothèque envoie des SMS à ses lecteurs pour les avertir des avis de retard ou de réservations à leur nom, ainsi que nous informe le blog Bibliothèques 2.0 qui précise en commentaire le workflow :

Evidemment le mel c’est moins cher, mais c’est pas tout le monde. L’idée est de faire un faisceau cohérent et redondant d’envois automatiques :
* à j-2 : mel
* à j : sms
* à j+5 : mel
* à j+10 : courrier

Ca fait un peu harcèlement comme workflow ^^

Alors certes, le mail est moins cher. C'est aussi la première idée qui m'est venue à l'esprit. Ceci dit, on peut être sûr que si l'usager a donné son numéro de portable à la bibliothèque, il sera joignable rapidement à ce numéro, voire être averti en cas de non réception du message alors que le mail peut n'être consulté qu'occasionnellement à partir d'un poste de la fac par exemple. Et puis j'en connais qui consulte leurs mails à partir de leur téléphone maintenant... On n'arrête plus le progrès.