Le mois dernier, Marlène évoquait l'utilisation de la console Wii pour lire des magazines. L'idée est simple : maintenant que les consoles de jeux devient de véritables media-centers avec disque dur intégré, haute capacité de stockage, lecteurs de médias audios, vidéos, accès à internet, pourquoi ne pas en profiter pour lire également les documents papiers qui se trouvent sur le web. Il s'agit en l'occurrence dans la démonstration, des magazines dont la lecture ne nécessite pas forcément une attention soutenue pendant une durée de temps relativement longue.

Ceci dit, une lecture plus longue se verra bloquée par l'intensité de lecture lumineuse de l'écran qui n'est vraiment pas adapté à ce genre d'usage. Mais l'idée mérite d'être creusée : pourquoi ne pas profiter de ce moyen pour naviguer sur le web, faire son shoping de livres électroniques et les télécharger enfin dans une console portable ?


D'ailleurs, saviez-vous que Nintendo vient de passer un accord avec l'éditeur Harper Collins afin de rendre disponible une centaine de titres de littérature classique (depuis Shakespeare à Dickens, en passant par les soeurs Brontë) sur la Nintendo DS ? Pour un coût de £20, et dès le 26 décembre en Angleterre, il suffira de tenir sa console verticalement, comme un livre, et les lecteurs pourront tourner les pages en faisant glisser le doigt sur l'écran tactile. Une politique que Nintendo veut dans le prolongement de ses jeux d'entrainement ("cerebral academy" etc.).

Certes, ce ne devrait pas se faire sans mal : l'écran est en réalité trop petit pour permettre l'affichage de plus d'une quinzaine de ligne et la lecture risque fort de pâtir de la nécessité de tourner trop souvent les pages. Par ailleurs, à moins d'être sur secteur, il est à craindre que les piles ne supportent pas une lecture un tant soit peu dans la durée. Le Kindle d'Amazon ou le Sony Reader ont encore de beaux jours devant eux, à moins que l'OmniGoogle ne pénètre aussi sur le marché in fine, maintenant qu'il a réglé le contentieux qui l'opposait aux éditeurs américains...


...


Et pendant que j'y suis, il semblerait qu'il existe une application pour les PocketPC : µbook. de quoi patienter quand il y a des retards de transports en commun le matin ou le soir sur le trajet du boulot.