Entendu le week-end dernier dans une grande librairie un usager se plaindre tout bas à son ami à propos d'un ouvrage en présentoir [je ne reproduis pas les paroles exactes mais l'idée y est] :

- Pourquoi c'est pas comme à la bibliothèque ? Au moins, là bas il y a des numéros sur la tranche des livres, comme ça on peut retrouver tout seul où ils sont rangés et voir les autres bouquins du même thème.

Il repose son livre et s'éloigne.

Le livre en question était un ouvrage de la collection "Osez..." chez la Musardine mis en valeur à l'occasion de la Saint-Valentin. Je suppose que c'est pour cela que le jeune homme n'a pas souhaité demander à un vendeur.