La KBR, entendez la Koninklijke Bibliotheek van België ou Bibliothèque Royale de Belgique vient d'ouvrir sa bibliothèque numérique tout simplement appelée "Belgica".

Belgica offre un accès gratuit et permanent au patrimoine électronique de la Bibliothèque royale de Belgique, ainsi qu’à des documents numérisés par d’autres institutions, vers les sites desquelles il renvoie.

Sont évoqués différentes catégories de documents patrimoniaux comme les manuscrits, imprimés, cartes, partitions de musique, enregistrements sonores d'une part et d'autre part les collections particulières de monnaies, de médailles, de dessins et d’estampes.

La reproduction numérique des documents, en résolution à 300 dpi, est réalisée par le personnel du service photographique ou par d’autres membres du personnel de la Bibliothèque relevant des sections chargées de la conservation des documents, formés aux scannage. Les clichés sont conservés en trois formats (une version “brute”, une version d’archivage en TIFF et une version de consultation en JPEG) et les scans en deux formats (TIFF et JPEG). Des documents PDF sont créés au départ des TIFF. La numérisation des journaux et des documents sonores est néanmoins sous-traitée à une firme spécialisée. Le document présentant les aspects juridiques (pdf) précise quant à lui que "Dans un premier temps, l’ensemble des documents numérisés par la Bibliothèque royale et mis en ligne dans ‘Belgica’ appartiennent au domaine public".

Il est précisé en outre que :

"La reproduction des documents mis à disposition dans ‘Belgica’ est autorisée à des fins de recherche, d'enseignement ou à usage privé, sous quelle que forme que ce soit, à l’exception de la publication sur internet. Tout autre usage que ceux limitativement énoncés ci-dessus est subordonné à l’autorisation écrite de la direction générale de la Bibliothèque royale de Belgique, et peut, le cas échéant, être conditionné au paiement d’une contrepartie financière."

et que

Tout document mis à disposition dans ‘Belgica’ peut être diffusé gratuitement dans le cadre d’une activité de recherche, d’enseignement ou dans le cercle privé, à l’exception d’internet, pour laquelle nous renvoyons aux dispositions du second alinéa du paragraphe précédent. Dans tous les cas, l'utilisateur s'engage à citer le document avec la mention ‘Bibliothèque royale de Belgique – Belgica’.

Pour l'instant, le site n'est pas énormément fourni mais je trouve l'ensemble très intéressant et plutôt bien fait, en tout cas prometteur quant à la diffusion et la valorisation des documents de la Bibliothèque royale.