Tous les ans depuis 2004, Technorati propose un rapport annuel de la blogosphère. L'étude vaut ce qu'elle vaut : elle est le reflet des blogs suivis par et inscrits sur le site Technorati et ne peut donc prétendre à l'exhaustivité, ne serait-ce parce que les données sont majoritairement nord-américaines.

Les études précédentes peuvent être trouvées ici (et les commentaires de David Siffry : 2004 - 2005 partie 1 et 2 - 2006 - 2007 - 2008).

Pour la seconde fois, Technorati a directement sondé les blogueurs et ne s'est pas contenté de ses propres chiffres afin d'établir son rapport ajoutant aux données certains avis des personnes concernées et notamment des blogueurs professionnels. Du coup, un intérêt particulier a été apporté à la présence de marques dans la blogosphère et de la monétisation des blogs. Enfin, Technorati aborde Twitter et le micro-blogging dans un chapitre à part entière.

Les tendances alors continuent à souligner l'influence pérenne de la blogosphère notamment dans des sujets économiques et politiques (et on comprend l'importance de ce genre de tendances aux Etats-Unis marqués par la récession et un changement de présidence).

The Report

Day 1 — Who Are the Bloggers?
Day 2 — The What and Why of Blogging
Day 3 — The How of Blogging
Day 4 — Monetization And Revenue Generation, Brands in the Blogosphere
Day 5 — 2009 Trends: Political Impact of Blogging, Twitter Usage

De ce rapport on peut noter entre autres :

  • Un tiers des blogs est tenu par une femme
  • 60% des bloggueurs ont entre 18 et 44 ans
  • La majorité d'entre eux ont reçu une éducation supérieure
  • 75% ont un college degrees
  • Plus de la moité des blogueurs sont mariés et plus de la moitié sont parents (il y a donc une vie à côté du blog)
  • La moitié possède un travail à temps plein, mais ce n'est le cas que pour les trois quart des blogueurs professionnels
  • 86% bloguent depuis au moins un an
  • Près de la moitié des répondants avaient déjà un blog avant celui qu'ils alimentent actuellement.
  • 35% des répondants travaillent ou ont travaillé dans des médias traditionnels
  • 73% des répondants utilise Twitter, avec un compte public, sans que cela ait un impact significatif sur leur façon de bloguer.