Cette semaine, pour le samedi "design", pas de belles étagères mais plutôt la présentation d'un carnet très spécial : il possède une reliure "flottante" qui permet de le retourner complètement et de faire apparaître une autre version, une suite, en tout cas d'autres pages à consulter.

A ce sujet, dans le "N'espérez-pas vous débarrasser des livres", un livre d'entretien entre Umberto Eco et Jean-Claude Carrière qui vient de paraître chez Grasset, Jean-Claude Carrière justement rappelle que ce sont les iraniens qui ont inventé la reliure, et même cette reliure qui recouvre complètement les livres pour les protéger.

Pour revenir à la reliure RevolveR, le fabriquant propose quelques usages autour de la notion de dualité :

The RevolveR Bound Journal inspires one to embrace duality - cause & effect, projected & actual, two in one, in & out, history/herstory, loves me/loves me not, right & wrong, memories & wishes, lists & addresses, reality & fantasy, practical & impractical.

L'idée peut paraître surprenante, pas forcément simple d'utilisation non plus car il faudra faire une petite gymnastique physique et intellectuelle pour passer de l'une à l'autre partie, mais elle a au moins le mérite d'être originale et amusante.

Des carnets entièrement créés en papiers recyclés.