Aujourd'hui commence le deuxième module d'un stage sur les services à distance et le  web 2.0 en bibliothèque territoriale à l'enssib. A cette occasion, Christelle di Pietro m'a demandé d'intervenir sur les services proposés par les bibliothèques via des terminaux mobiles. Il semble que les quelques billets rédigés ici y soient pour quelque chose.

Afin de changer un peu, j'ai essayé de proposer un "prezi". Prezi est le nom d'un site qui propose des animations flash pour les présentations. Il offre ainsi une alternative intéressante au diaporama PowerPoint, régulièrement décriés. L'éditeur propose ainsi de zoomer sur des images plus particulièrement intéressantes, de souligner des informations et plus généralement de redynamiser l'ensemble. Il permet donc sur une surface donnée, une sorte de tableau blanc numérique, de recréer des schémas et des dessins pour mieux appuyer la démonstration. La prise en main, si elle n'est pas intuitive, demeure néanmoins relativement simple et, une fois compris les grands principes, la construction de la présentation se fait assez rapidement.

A noter pour ceux que cela intéresse qu'il existe encore d'autres alternative, à l'instar de Spicynodes, un éditeur qui propose d'animer vos cartes heuristiques de manière rapide et visuelle.

Pour revenir à la présentation de ce matin, je vais donc expliquer comment les bibliothèques peuvent s'emparer des terminaux mobiles. Mon intervention se fera en trois parties :

  • Une première partie reviendra sur le contexte, l'importance des terminaux mobiles (je parlerai des smartphones essentiellement) en terme d'usages et les prémices d'une offre spécifique soulignée par l'appel Proxima mobile et la lancée en grandes pompes de Culture Clic.
  • La seconde partie proposera plutôt une revues des usages possibles à partir de smartphones en bibliothèques. Quelles informations distribuer ? Quelles ressources ? Quels services ? Je ne m'attarde pas sur le comment, car ce n'est pas le sujet. Il ne s'agit pas tant d'être exhaustif que de proposer une première approche à partir d'exemples américains surtout mais pas uniquement. On pense en France à la récente ouverture d'un accès mobile au catalogue à la BM de Toulouse.
  • La troisième partie évoque rapidement d'autres usages, notamment la possibilité offerte par les téléphones mobiles d'utiliser les réseaux sociaux ou celle de lire les QR codes

Au départ, je voulais aller plus loin, expliquer en quoi ce genre d'interface était un projet en soi et ce que cela entrainait comme réflexions et conséquences mais je pense qu'il ne faut pas aller plus vite que la musique. Se contenter d'une première approche est important car cela permet de mettre les choses en place. Ensuite, si le besoin se fait sentir d'être plus technique (comment conduire le projet ? Auprès de qui s'adresser ? A quoi penser ?), il sera bien temps alors de revenir dessus et de proposer autre chose.

En attendant, je soumets la présentation à votre sagacité. Elle est disponible en ligne sur le site de Prezi si le lien ci-dessous ne fonctionne pas... il est sympa mon téléphone, non ?