Il est rare que je publie des billets le dimanche mais là, difficile de passer à côté. 

C'est Boing Boing qui a fait cette étrange et merveilleuse trouvaille. Un vieil article du Ashburton Guardian disponible à partir de fonds numérisés à la bibliothèque nationale de Nouvelle-Zélande évoque en effet les incroyables pouvoirs du bibliothécaire Martin Duncan. 

Cet article du Ashburton Guardian raconte donc comment Martin Duncan, bibliothécaire à la Zoological Society de Londres a découvert un jour, par accident (ça sonne un peu comme le début de SpiderMan, non), qu'il avait le pouvoir d'hypnotiser les homards. Oui oui, vous avez bien lu : les homards ! Vous me direz, déjà, pour avoir l'idée d'hypnotiser un homard, il faut le vouloir. Quoiqu'il en soit, voilà notre homme devant un parterre scientifique des plus sérieux, chapeau haut de forme, queue de pie et barbe blanche, faisant démonstration de ses incroyables et extraordinaires pouvoirs sur un illustre représentant de ces fiers crustacés. Plus exactement a wild uneducated female lobster. Rien de sexiste dans ce choix, il s'agissait surtout d'élire un homard sauvage, histoire de pallier toute réfutation sur un quelconque apprentissage ou apprivoisement. Pas question alors de lui faire croire qu'elle est une grenouille ou un quelconque animal, mais notre homme de plonger son homard en transe et lui faire prendre une attitude suffisamment raide pour tenir sur la tête et les pinces. Véridique.

Vraiment, on fait un métier merveilleux.

Mais du coup, peut-être d'autres talents cachés sommeillent-ils chez nos collègues ? Allons, n'ayez pas peur et confiez-vous : quel est votre talent caché ?

P.S. : Au passage, l'image d'illustration est une œuvre proposée par Robert The, un artiste américain qui transforme les livres en les découpant pour leur donner une forme et une vie nouvelles. Vous trouverez d'autres exemples de ce travail sur son site ou dans ce billet.