Nunc adeamus bibliothecam, non illam quidem multis instructam libris, sed exquisitis.
ERASMUS

Cela faisait trois ans que la bibliothèque du Vatican était en travaux. Le bâtiment du XVIe siècle vient en effet d'être rénové pour un montant de 25 millions d'euros. Il devrait ouvrir de nouveau ses portes le 20 septembre 2010, à un public de près de 4.000 chercheurs par an, strictement autorisés, a annoncé le cardinal bibliothécaire Raffaele Farina lors d'une conférence de presse. Dorénavant, un ascenseur relie les salles de lecture rénovées du troisième étage (au plafond orné de fresques) et les magasins de 800m² au sous-sol où sont conservés les manuscrits. Un véritable abri anti-atomique.

La rénovation du bâtiment, décidée en 2007, incluait l'installation d'un système moderne d'air conditionné pour préserver les volumes les plus anciens, la consolidation des murs porteurs et la mise aux normes des installations de sécurités.

Les chercheurs se verront attribuer des badges électroniques et, surtout, selon le Pr Ambrogio Piazzoni, vice-préfet de la Bibliothèque : "chaque livre a été équipé d'un dispositif électronique qui permet de le retrouver facilement grâce aux fréquences radio". "Dans une aussi grande bibliothèque que la nôtre, si un livre n'est pas à sa place, on ne peut le retrouver que par hasard et c'est comme s'il était perdu", précise-t-il, selon l'AFP.

La bibliothèque est censée contenir quelque 1.5 millions de titres dont les plus anciens remontent aux premiers siècles de notre ère. La bibliothèque compterait également "la plus grande collection de manuscrits au monde", soit environ 150.000 ouvrages, dont la plus riche bible du monde ornée d'enluminures pour "un total de 1,5 kilo d'or", souligne le conservateur des manuscrits grecs.

Plus tard, d'autres travaux de rénovations devraient être prévus, dont la numérisation du fonds de manuscrits.