Il est des nouvelles qui rendent triste.

Ainsi, l'agrégateur Bloglines, celui que j'utilise fidèlement depuis bien quatre ans, doit fermer le 1er novembre prochain (la date a récemment été repoussée d'un mois par rapport au 1er octobre initialement prévu). C'est son site même qui nous l'affirme, affichant à l'ouverture de son compte depuis un mois le message suivant :

As you may have heard, we are sorry to share that Bloglines will officially shut down on October 1, 2010.  More detail can be found on the Ask.com blog - http://blog.ask.com.
 We want to make it as easy as possible to transport your feeds to another RSS aggregator, so below are some simple instructions: Instructions
 Additional questions about this process can be directed to bloglines-help@ask.com. Thanks again to all of our loyal users for their support through the years. The Ask.com / Bloglines Team

[rectifié en The Bloglines service will officially close November 1, 2010.]

La marche à suivre explique simplement comment facilement exporter ses dossiers et ses flux au format OPML.

J'avoue, je suis attristé. J'aimais beaucoup Bloglines que j'utilisais régulièrement sans avoir jamais eut de gros problèmes.

Ask.com, qui a racheté l'agrégateur en 2005, juste avant la grosse percée des flux RSS, explique sa décision par la volonté de se recentrer sur d'autres tendances du web dont le web en temps réel :

The real-time information RSS was so astute at delivering (primarily, blog feeds) is now gained through conversations, and consuming this information has become a social experience. As Steve Gillmor pointed out in TechCrunchlast year, being locked in an RSS reader makes less and less sense to people as Twitter and Facebook dominate real-time information flow. Today RSS is the enabling technology - the infrastructure, the delivery system. RSS is a means to an end, not a consumer experience in and of itself. As a result, RSS aggregator usage has slowed significantly, and Bloglines isn't the only service to feel the impact. The writing is on the wall.

C'est moins qui surligne. La circulation de l'information passerait désormais dans un flux en temps réel, par des sites comme Twitter ou les murs d'un réseau social comme Facebook. Pour y répondre, Ask.com souhaite développer un service QR plus apte selon eux à entrer dans le flux. Nous verrons.

Je suis pour ma part relativement sceptique devant cet argument. Certes, l'activité RSS et plus largement celle de blogging s'est ralentie ces derniers temps mais les agrégateurs demeurent des outils incontournables.

D'abord, tous les sites d'information ne sont pas dans le flux. Il y a des informations qui le sont, des collègues qui se mettent plus à twitter qu'à bloguer, mais l'agrégateur avait et garde cette particularité qu'il agrège également des temporalités de conversation différentes. On peut suivre par flux des conversations, des flux d'information, de l'institutionnel comme du privé, des images, vidéos, voire des tweets. Je pense sincèrement que c'est l'argument majeur, la temporalité.

Ce qui est découle est le type d'information qui circule. Difficile de comparer les échanges rapides et pas toujours développé sur du micro-blogging et des billets de blogs argumentés. 140 caractères sur Twitter, c'est peu. Très peu. Parfois trop pour exprimer l'ensemble d'une idée.

Ensuite, l'agrégateur propose des fonctions très intéressantes comme celle, avant tout, de classer ses flux ou celle de sauvegarder et mettre de côté un item. Vous me direz, c'est dorénavant possible aussi sur Twitter qui permet de mettre en favori des tweets ou de créer des listes, ce que je n'ai pas encore fait car je n'en avait pas l'utilité (mais du coup, je vais jeter un oeil à ces fonctionnalités). Mettre en mémoire, faire une recherche au sein de l'agrégateur, voire créer un flux sur des pages fixes était bien pratique sur Bloglines.

Y aurait-il alors une granularité plus importante sur Twitter et facebook qui apporterait plus de fluidité à l'information ? 

Bon, je ne vais pas abandonner maintenant mes flux. Je sais, j'en ai beaucoup trop et je devrais en profiter pour faire du ménage avant le déménagement. Du coup, je crois que je vais me retourner vers le seul autre agrégateur qui vaille le coup (à moins que vous n'ayez des suggestions) : Google Reader.