Deux journées d'études récentes sur la littérature de jeunesse sont accessibles en audio et vidéo : 

1. Bibliothécaires jeunesse, quel métier ?

La première s'intitule "Bibliothécaires jeunesse, quel métier ?" et fut organisée le 21 octobre 2010 par le Centre national de la littérature jeunesse - La Joie par les livres / Bibliothèque nationale de France et l'enssib. L'ensemble des interventions de la journée est accessible au format audio MPEG à partir de la bibliothèque numérique de l'enssib.

Les bibliothécaires pour la jeunesse se sont historiquement identifiés par une formation spécialisée, dans un contexte de développement de la bibliothèque enfantine. Que devient cette culture professionnelle quand la dématérialisation, l’accueil des mêmes publics, le souci de la création et le soutien à l’économie de la filière culturelle sont communs à l’ensemble d’un établissement de lecture publique ? C’est peut-être en partant de ce constat que pourrait aujourd’hui se refonder une identité et s’affirmer un rôle spécifique prenant en compte les attentes du public, des partenaires, des tutelles, de tous les acteurs d’un contexte nouveau.

Cette journée a vu les interrogations de Georges Perrin, Inspecteur général des bibliothèques, sur l'existence du métier (Y-a-t-il encore un métier pour les bibliothécaires jeunesse ?), un rappel de Claudine Hervouët, CNLJ-JPL, sur son histoire et sa représentation (Le bibliothécaire pour la jeunesse dans « Le Métier de bibliothécaire ») et Odile Nguyen, Médiat Rhône Alpes sur sa légitimité et son avenir (Statut, technicité, formation : quelle histoire, quelle légitimité,…Quel avenir ?). 

A suivi une table-ronde animée par Violaine Kanmacher, Bibliothèque municipale de Lyon, sur les publics (Les publics des bibliothèques pour la jeunesse : du bébé lecteur à l’adolescent). Tandis que la sociologue Virginie Repaire évoquait la représentation des bibliothécaires jeunesse pour les adolescents (Les bibliothécaires vus par le public des 11-18 ans).

Enfin, les dernières interventions se sont penchées sur la médiation jeunesse avec Delphine Quereux-Sbaï, directrice de la Bibliothèque municipale de Reims (Missions, rôles et compétences : l’organisation de l’offre et de la médiation), et une table ronde animée par Jean-Claude Utard, Inspecteur des bibliothèques de la Ville de Paris réunissant Kathy Feinstein, Bibliothèque municipale de Grenoble, Violaine Kanmacher, Bibliothèque municipale de Lyon, Marie Paquet, directrice de la bibliothèque municipale de St Priest, Agnès Rigollet , Maison du livre, de l’image et du son de Villeurbanne autour des stratégies d'accueil et de conquète des publics (Face aux attentes, demandes, modes de fréquentation des jeunes : quelles stratégies de fidélisation, de conquête des
publics ?
).

2. Les nouvelles pratiques culturelles face au numérique : y aura-t-il encore des enfants lecteurs au 21e siècle ?

La Petite Bibliothèque Ronde vient également de publier sur son site les vidéos du colloque organisé le 23 septembre dernier et intitulé "Les nouvelles pratiques culturelles face au numérique : y aura-t-il encore des enfants lecteurs au 21e siècle ?". 

Après la presse, le cinéma et la musique, c’est au tour du livre de faire sa révolution numérique. Ce bouleversement implique le développement d’une nouvelle offre culturelle, tout comme l’émergence de nouvelles pratiques de lecture.

Les enfants d’aujourd’hui, issus de la génération numérique, ont en effet un rapport bien différent aux livres et à l’écrit de leurs aînés, une relation qui devrait continuer à évoluer avec les générations futures. Nos enfants liront-ils encore au 21ème siècle ? Quels types de lecteurs seront-ils ? L’avenir du livre sera-t-il uniquement numérique ? Quelle place auront les bibliothèques et les musées ? Autant de questions auxquelles le colloque permet de répondre.

Il s'agissait cette fois en trois temps de revenir sur ces changements de pratiques et leur impacts sur les établissements culturels.

Le premier temps revenait donc sur cette "révolution numérique" avec les interventions d'Axelle Desaint, responsable des ateliers et des formations sur les nouvelles technologies jeunesse pour le grand public et les professionnels au sein de l’association Territoire 21 et Bruno Jammes, directeur adjoint de la bibliothèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie ("Le développement des espaces multimédia"). Le psychanalyste Yann Leroux, par la suite est revenu sur la place des jeux vidéos comme médias permettant de penser le monde et soi-même (Les enfants, les jeux vidéo et internet). Enfin, Karen Bertrams, consultante pour la société de conseil néerlandaise spécialisée dans les bibliothèque ProBiblio, sur la façon ce que les enfants aujourd'hui attendent de leur bibliothèque.

Le second temps s'attardait sur la littérature pour enfant avec d'une part un ensemble d'intervention revenant sur les transformations numériques du livre pour enfant, notamment les interventions de Françoise Juhel, chef du service des éditions multimédias à la Bibliothèque nationale de France venue présenter le récent portail pour enfants ouvert par l'institution, et celle de Dominique Korach, directrice Générale de Nathan Jeunesse et des Jeux Nathan, évoquant les orientations suivies par la maison d'édition (réalité augmentée et tablettes numériques). Les interventions de Arnaud Vincenti et René Denis, d'une société de production de solutions numériques interactives pour les médias présentent ensuite quelques utilisations intéressantes, innovantes et amusantes d'un tableau numérique dans le cadre d'une heure du conte. Toutes ces présentations ne doivent cependant pas nous faire croire que la littérature n'a plus de rôle à jouer comme nous le rapellent Geneviève Pastre et Lina María Pulgarín Mejía, Bibliothécaire au département de la lecture de Comfenalco Antioquia à Medellin en Colombie.

Le troisième temps, enfin, s'attarde sur des présentations d'établissements innovant ou comment les institutions culturelles peuvent s'adapter dans ce contexte mouvant. C'est d'abord le cas d'une table-ronde réunissant Tony Di Mascio, Bibliothécaire jeunesse à la médiathèque Louis Aragon de Bagneux, Franck Queyraud, Responsable du département formation et multimédia à la médiathèque de Saint-Raphaël et coordinateur du groupe ABF bibliothèques hybrides, Violaine Kanmacher, Responsable du département de littérature jeunesse de la Bibliothèque Municipale de Lyon et Henriette Nikiema, Ancienne directrice de la diffusion à la Bibliothèque Nationale du Burkina-Faso et coordinatrice du réseau de lecture publique qui travaille actuellement au secrétariat général du Ministère de la Culture. C'est le cas également De la seconde série d'intervention cherchant à imaginer le centre culturel de demain à partir des exemples étrangers danois (Jannick Mulvad, consultant informatique et concepteur de la Children’s Interactive Library à Aarhus au Danemark), anglais (Sergio Dogliani, inventeur et directeur général des Idea Store) mais également français avec cette structure impressionnante qu'est le Cube.

De quoi se replonger et prolonger les réflexions qui entourent notre profession.