Le 1er décembre est la Journée mondiale de lutte contre le Sida. L'occasion de rappeler le travail des associations, la baisse de la prévention et la vigilance constante dont il faut vous munir. Pour vous rappeler l'importance de cette lutte, je vous renvoie également vers le rapport de l'ONUSida 2010, en français, pour des données récentes sur l'épidémie dans le monde. Pour information, ce rapport est disponible sur Issuu où vous retrouverez également nombres d'autres documents sur le sujet.

Point de souvenirs cette année, mais plutôt l'envie de vous présenter le projet 3D AIDS Quilt, un projet voulant marquer le souvenir des personnes décédées et rappeler l'importance de la prévention qui devrait être lancé aujourd'hui premier décembre dans deux univers virtuels différents : Second Life et JoykadiaGRID.  Le projet 3D AIDS Quilt se réclame de l'initiative Karuna Initiative créée en 2008 avec le soutien de la National Library of Medecine voulant fêter les vies de ceux qui vivent avec le VIH/SIDA et essayant de leur transmettre informations, soutien et services au sein de la communauté d'utilisateurs de Second Life.

Le projet 3D montrera également dans sa partie centrale symbolisée par un bonsaï géant un centre d'apprentissage permettant aux visiteurs de découvrir une reproduction 3D du virus, de découvrir comment il infecte les cellules humaines ou de suivre les histoires d'Oncle D. un éducateur poète vivant avec le virus.

L'idée est de permettre auc proches de personnes décédées de commémorer ces morts, en l'occurence par le biais d'outils de construction en 3D, de photos, d'objets d'art, de musique, poésie, vidéos, ou n'importe quel autre média et moyen d'expression dans le monde virtuel un peu à la manière du Patchwork des noms, sur lesquels ceux qui ont perdu un être cher réalisent des panneaux de tissus à la mémoire de leur proche disparu et symbolisant ce dernier.

En plus de Second Life, 3D AIDS Quilt est également proposé sur l'OpenSim JoykadiaGRID, un monde virtuel libre créé au printemps dernier pour explorer l'utilisation des mondes virtuels notamment d'un point de vue éducatif. De fait, le projet espère alerter les jeunes sur la réalité du virus et l'importance de la prévention, mais également leur permettre de rencontrer des personnes infectées et de comprendre ce que c'est que de vivre avec le virus. C'est la première fois qu'une action de prévention est ainsi adressées directement à des jeunes utilisateurs de mondes virtuels, Second Life étant encore, jusqu'il y a peu, interdit aux mineurs alors que JoykadiaGrid propose un environnement éducatif sécurisé à l'intention des enfants et adolescents.