Avec la fin de l'année revient la mode des calendriers.

Outre-atlantique, ces calendriers revêtent une importance particulière puisqu'ils participent d'un processus marketing et de communication autour de la bibliothèque, processus d'autant plus important en ces temps de crise et de réduction budgétaire.

Du coup, après qu'on m'ait signalé le dernier calendrier à la mode (cf. les tatouages ci-après), j'ai essayé de faire un tour du web de calendrier de bibliothécaires. Je me souvenais en effet que les années précédentes, l'idée avait inspiré nombre d'établissements :

1. Un calendrier professionnel

Depuis le simple "I love my law librarian" à la BU de Cincinnati

L'idée est simple est pour peu que les événements marquants soient prévus (journées d'étude, conseil de la doc, vacances et donc fermeture etc...) on pourrait envisager d'envoyer cela aux différents directeurs de département non ? Reste qu'ils risquent de trouver que la BU a trop d'argent puisqu'elle l'emploi dans de telles campagnes...

Mais celui qui marche le plus en ce moment nous vient du Pacific Northwest qui nous propose ce magnifique Tattooed librarians. Un calendrier qui fait suite à un autre proposé par les bibliothécaires texanes l'année précédente.

2. Les calendriers de nus

Bien sûr, ce qui fonctionne toujours, c'est le calendrier de nus et plusieurs établissements ont essayé de s'y coller.

Ainsi en 2005 pouvait-on commander sur un blog américain "Desperate Librarians" un calendrier présentant les bibliothécaires d'une bibliothèque publique dans le plus simple appareil :

Et en 2008, c'était les hommes des bibliothèques texanes qui étaient mis à contribution :

18 mois de calendriers, on en avait pour son argent... Malheureusement pas plus d'images que cela à proposer. Tout cela à disparu dans les strates du net. 

Cette année, ce sont les bibliothécaires du Nebraska qui se dénudent pour vous et pour récolter des fonds :

3. Calendriers étudiants

On retrouve les étudiants en Sciences de l'information aussi intéressé par ce genre de calendrier.

Souvenez-vous comment, en 2008, des étudiants de l'EBSI jouaient avec les clichés qui entourent les bibliothécaires. 

En 2010, ce sont les étudiants en SIB de l'Université (tchèque) de Masaryk se dénudent à leur tour pour une ONG de lutte contre l'analphabétisme appelée "Guerilla Readers" (autres photos)

4. Et vous ?

Bon, allez, vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire n'est-ce pas ? Début 2009, Sophiebib avait commencé à montrer la voie en proposer un calendrier composé des bobines de biblioblogueurs... cachés derrière leur pochette de vynil préféré :