Foin de grands designers internationaux cette semaine. C'est le travail d'une amie, Christelle Mozzati, jeune graphiste lyonnaise, que je tiens à souligner, et notamment ce projet de livre objet intitulé "les liaisons dangereuses".

Laissons-lui la parole :

Un livre-objet visant à illustrer le plaisir de nuire qui est un thème récurrent dans l’œuvre de Laclos.

Le livre est dans une enveloppe recouverte d’une photographie d’un corps de femme nue emprisonnée par un homme.
Pour l’ouvrir, ce corps est déchiré à l’endroit du cœur de la jeune femme.
Au fur et à mesure, de plus en plus de papier est voué à être déchiré, coupé.
Pratiquement tous les débuts des correspondances sont cachés derrière les pages non massicotées.

Le lecteur peut maltraiter son livre, le déchirer à la main ou le traiter avec respect en utilisant un coupe papier.
Dès lors qu’il est pris en main, l’auteur comme le graphiste ne le maîtrisent plus, le lecteur a toutes les clés et tous les pouvoirs…

Voir l'ensemble des photos sur le site personnel de Christelle Mozzati.