C'est le genre de billet que je réserve à la date anniversaire du blog, mais comme je la rate consciencieusement chaque année (on s'en approche de toute façon : 28 février 2005, bientôt 6 ans ! :D ) et que que Lully propose d'évoquer le sujet, je vais revenir sur les statistiques de Vagabondages. L'occasion pour moi de reprendre les logiciels de statistiques installés mais, contrairement à Lully, guère consultés. A dire vrai, j'ai une connaissance relativement imprécise du nombre de lecteurs et j'avoue ne pas être parvenu à savoir si les stat' comptabilisaient les flux agrégés ou non.

J'évoquais les logiciels de statistiques, parce que j'en ai plusieurs : j'avais en effet installé sur le blog, ou plus exactement son avatar précédent lorsqu'il était hébergé sous blogger, un logiciel qui s'appelleStatcounter que je me suis contenté de reprendre sous gandi.net. Il s'agit de quelques lignes de codes qui apparaissent sous forme d'un compteur en bas de ma page d'accueil. Statcounter m'expliquant que j'utilise pleinement les possibilités gratuites (Your log size of 500 has 500 entries. Upgrade to 5,500 for just $5 a month) et qu'il serait judicieux de passer à une version premium, j'ai profité ensuite du changement de plateforme pour m'inscrire chezGoogle Analytics. Je craignais que ces statistiques étant combles n'en deviennent partielles.

Enfin, Gandi.net, propulsé par Dotclear, me fournit quelques statistiques également de consultations mais ces dernières n'étant pas accessible sous forme de synthèse annuelle (j'ai des chiffres mensuels peu clairs) je ne vais pas les reprendre ici.

Qu'apprend-on ?

1. Visiteurs

Selon Statcounter, il y aurait eu une moyenne de 6.080 visiteurs/mois l'an dernier, avec des pics dépassant les 7.000 visiteurs ces trois derniers mois (9.675 en novembre 2010). Google Analytics signale quand à lui une moyenne de 4.039 visiteurs par mois. Mais je ne sais pas d'où vient ce différentiel. Gandi ne propose pas de moyenne annuelle. Je suppose que c'est à moi de refaire le calcul mois après mois, ce que donc, je ne ferai pas.

Ces visiteurs ne restent pas longtemps : 1,47 minutes en moyenne pour Google Analytics tandis que Statcounter m'explique que 93% de ces visiteurs reste moins de cinq minutes. Je comprends que pour lire le dernier billet il ne faille pas beaucoup de temps, mais peut-être ce chiffre est-il faussé par les flux RSS qui viennent se mettre à jour rapidement ?

Quoiqu'il en soit, selon Google Analytics toujours, seuls 18,75% des visiteurs sont des returning visitors (13,9% pour statcounter). Un truc sympa : Google précise que 727 visites (1,24% du nombre total de visiteurs), via 11 systèmes d'exploitations différents, consultent depuis des terminaux mobiles. 

2. Contenu

Au départ, c'est pour cela que j'ai voulu avoir des statistiques : découvrir ce qui était consulté sur Vagabondages.

Outre la page d'accueil, Vagabondages.org, les pages les plus consultés selon Statcounter sont : 

  1. Les livres dans la peau, un billet sur le tatouage bibliocentré
  2. Devenir bibliothécaire d'Etat
  3. Ron Arad et l'Etat gère, un billet sur une étagère design en forme des États-Unis
  4. QR codes et tutoriels
  5. Connaître les outils de la veille informationnelle
  6. tag Van Gogh
  7. Comment archives, musées et bibliothèques contribuent à la formation tout au long de la vie ?
  8. Les liaisons dangereuses : livre-objet
  9. Bibliothèque publique...
  10. Devenir fonctionnaire européen
Google propose, quant à lui le classement suivants :
  1. Les livres dans la peau
  2. La seconde carrière des enseignants
  3. Connaître les outils de la veille informationnelle
  4. Devenir bibliothécaire d'État
  5. Ron Arad et l'État gère
  6. Les réseaux sociaux et les bibliothèques, un cours que j'avais tenu à l'Urfist de Rennes
  7. Devenir fonctionnaire européen
  8. Modalités d'inscriptions au concours de bibliothécaire d'État
  9. 25 outils de réseaux sociaux à destination des bibliothécaires
  10. tag Van Gogh

Il est intéressant de noter que parmi les thématiques proposées sur ce blog (réseaux sociaux, usages mobiles, représentations des bibliothèques, ressources professionnelles, Sciences de l'information, univers virtuels et bibliothèques, patrimoine, propriété intellectuelle, questions métier...), on retrouve des sujets pas forcément très sérieux dans le top 5. Parmi les billets restants, et la tendance est plus marquée encore dans le top dix, ce sont les questions métiers qui attirent les visiteurs : devenir bibliothécaire d'État, modalité d'inscriptions aux concours des bibliothèques, devenir fonctionnaire européen etc... Un thème qui déjà me valait l'essentiel du trafic sur blogger avec des billets comme "Comment devient-on bibliothécaire" et "Travailler en bibliothèque" : les seuls qui généraient plus de trafic que la page d'accueil.

Ce qui est rassurant aussi est que les billets plus anciens continuent à être consultés : "la seconde carrière des enseignants" date de 2008 par exemple ; j'espère juste que les visiteurs se rendent compte de l'ancienneté du billet et de la parfois nécessaire mise à jour à effectuer.

3. Trafic

15,69% des visiteurs selon Google est arrivé par accès direct au site, et non via un site référent. Ces sites référents sont souvent des agrégateurs d'ailleurs.

Par ces sites référents on trouve : des agrégateurs, des blogrolls et Google surtout selon Statcounter. Google Analytics souligne quant à lui 45,39% du traffic généré à partir d'un moteur de recherche : essentiellement Google lui-même et ce en tant que moteur de recherche d'une part, et de moteur d'image d'autre part.

Vagabondages est très sollicité pour les images qu'il emprunte honteusement à d'autres sites, ce qui pollue largement les stats. Il faudrait que je prenne plus de temps lors de la rédaction de billets pour mieux choisir ces illustrations et surtout les enregistrer sur le serveur de Gandi.net afin d'éviter d'une part cette pollution statistique et d'autre part la disparition des illustrations sur certains billets au bout de quelques mois (sans parler de notions de netiquette et de vol de bande passante) mais c'est le genre de chose que je repousse toujours un peu plus.

Google Analytics continue avec 38,18% de trafic généré à partir de sites référents (Google.fr, netvibes.com, images.googles.fr, twitter.com, google.com, facebook.com, rezo.net, bibliobsession.net, vagabondages.blogspot.com, google.be) , 15, 69% de trafic généré par accès direct donc et un petit 0,73% d'autres indéfinis.

Les mots clefs les plus utilisés pour arriver sur mon blog sont, selon Google Analytics : 

  1. veille informationnelle
  2. vagabondages
  3. reconversion professionnelle enseignant
  4. etat unis
  5. carte etat unis
  6. etagere lumineuse
  7. adopter un mot
  8. bibliotheque design
  9. seconde carrière des enseignants
  10. la veille informationnelle
Et sont, selon Statcounter :
  1. carte Etat unis
  2. qr code
  3. les bibliotheques et la lutte contre le sida
  4. etat unis
  5. la veille informationnelle
  6. echange poste bibliothécaire avec etranger
  7. etat unis carte
  8. concours bibliothécaire d'état
  9. etudes de cas concours bibliothecaire
  10. blog monde des bibliothèques
Manifestement, il se passe des trucs avec les États-Unis.

Après, hors les 80% de visiteurs français, les visiteurs proviendraient de Canada, Belgique, Suisse, Maroc, Tunisie pour Google Analytics et de Canada, Corée du Sud (sic), Suisse, Belgique, Etats-Unis, Russie et Côte d'Ivoire pour Statcounter.

Conclusions

Je ne sais pas. Honnêtement, je ne regarde pas vraiment ces chiffres sinon pour m'amuser des mots-clefs étranges ayant pu amener vers mon blog ou pour m'inquiéter ponctuellement des sujets qui ont plu. Je partais du principe que ce blog, avant tout privessionnel et donc rédigé pour mon loisir même si sur des thématiques professionnelles, n'avait pas à être contraint par de quelconques statistiques d'usages. Ce d'autant plus qu'à deux ou trois reprises il y a eut des blancs dans la régularité de publications des billets (il suffit de remonter au mois de janvier dernier où le premier billet du mois date du 17 janvier, trois semaines après le début de la rentrée). Et puis je l'avoue, ces différences de chiffres ne me convainquent guère. Comme le dit Lully, j'assume mes stats, là-dessus pas de problème, mais du coup, je ne sais pas ce que je peux en retirer et j'ai mis la réflexion pour l'instant de côté.