Sur Read Write Web, se trouve un article expliquant comment la Bibliothèque nationale de Finlande a créé des mini-jeux afin d'inciter les usagers à corriger les éventuelles erreurs d'OCR liées aux projets de numérisation.

L'idée est simple : avec le projet Digitalkoot (Volontaires numériques) les usagers sont appelés à participer et remplir des microtaches, jouer à de mini-jeux afin d'améliorer le résultat de la numérisation en rendant plus récréative les travaux pénibles et répétitif de vérification des notices et des épreuves.

"We have millions and millions of pages of historically and culturally valuable magazines, newspapers and journals online. The challenge is that the optical character recognition often contains errors and omissions, which hamper for example searches," says Kai Ekholm, Director of the National Library of Finland. "Manual correction is needed to weed out these mistakes so that the texts become machine readable, enabling scholars and archivists to search the material for the information they need."

Plusieurs jeux sont ainsi proposés grâce à un partenariat avec l'entreprise MicroTask.

Dans le jeu 'Chasse aux taupes' (Myyräjahti), deux taupes montrent au joueur deux mots différents et ce dernier doit défninr le plus rapidement possible s'ils sont ou non identiques. Il s'agit donc de retrouver des mots erronés dans les documents numérisés. Dans "le pont des taupes" (Myyräsilta), les joueurs doivent épeler correctement les mots apparaissant à l'écran. Chaque réponse juste aide les taupes à construire un pont par dessus une rivière. Bien sûr, ces réponses permettent également de vérifier la pertinence de l'OCR et donc de faciliter les recherches sur les documents.

Ca me fait penser à la "Fun theory", une théorie selon laquelle on peut changer les comportements des gens si on rends les actions plus amusantes (jeter les déchets à la bibliothèque, utiliser l'escalier plutôt que l'escalator...) une initiative mise en oeuvre notamment par Volkswagen.