Des chercheurs du  Georgia Institute of Technology's College of Computing  ont développé ce qu'ils appellent "the first mobile augmented reality browser", le premier navigateur de réalité augmenté mobile, basé sur des standards ouverts (open Web standards) : ARGON. L'application serait d'ores et déjà disponible sur iPhone.

Argon permettrait de faciliter le déploiement des technologies de réalité augmentée en créant très facilement des petites fenêtres qui viennent s'afficher sur l'écran de l'usager, ce en dehors de tout développement, de toute application spécifique fermée. Toute sorte de contenu peut être créé, pas seulement textuel, mais aussi du contenu sous forme de formulaire, ou utilisant javascript. Des développements futurs se penchent sur l'intégration de contenu 3D.

“Basically, there are lots of little programs that provide the ability to use AR to put some information out in the world around you. Some, like these early browsers, also allow users to contribute content, but none allow the full range of dynamic content, control and interactivity of the Web, with everything hosted on your own servers,” said MacIntyre.

A terme, il serait possible d'ouvrir les contenus en permettant à chacun de proposer de l'information, voire en terme d'affichage, de choisir quelle information il souhaite voir apparaître sur son écran (les horaires des film devant un cinéma, des liens vers les bandes annonces). On peut créer des parcours dans la ville, des jeux entier grandeur nature à partir de son téléphone.

With the KHARMA specifications, and the Argon browser, we want to put AR into the hands of the millions of people who know how to create websites, and hopefully take a step toward understanding the potential of AR.

Une façon de démocratiser une technologie encore émergente. Reste à savoir maintenant si les développeurs vont s'emparer de ces spécificités pour créer du contenu, seul garant d'une réelle prise en main par le public de ces fonctionnalités.