C'est peut-être que je n'ai pas suivi l'information, mais il me semble que personne n'a évoqué encore, sur un blog pro, le travail d'Alain Marois, responsable de projets de numérisation et gestion de collections numériques à la bibliothèque de l'École Centrale de Lyon sur les usages des réseaux sociaux par les bibliothèques (exemple de Facebook).

1. La page Facebook de la Bibliothèque Michel Serres de l'École Centrale de Lyon.

Ce dernier a publié le mois dernier une carte heuristique se proposant de lister les contenus possibles qu'une bibliothèque peut mettre en ligne sur Facebook. La bibliothèque elle-même possède une page des plus fournies. Elle avait alors justifié cette présence en mars 2009 par le texte suivant :

Retrouvez-nous sur Facebook !

Pour mieux servir son public, la bibliothèque de l’ECL  est désormais visible sur le réseau social Facebook. Retrouvez sur sa page Facebook les dernières actualités, le programme des prochaines formations, des listes d’ouvrages,…mais également des vidéos, photos et les expositions actuelles.

N’hésitez pas à utiliser notre mur pour vos suggestions ou questions concernant nos services, ressources ou tout type de renseignement.

Pourquoi une page Facebook ?

Début 2009, alors que nous créons cette page, il existe 39 groupes en rapport direct avec l’ECL sur Facebook. Si certains ne sont plus actifs ou ne comptent que quelques membres, d’autres sont des lieux d’échanges et de vie importants pour la communauté. Le groupe « Centrale Lyon » compte par exemple près de 1400 affiliés.

A l’heure de la diversification des usages de son public, de l’arrivée dans les promotions de digital natives, la bibliothèque, désireuse de promouvoir ses contenus pour un meilleur service, se propose donc d’utiliser cette page comme un vecteur de lien supplémentaire entre les utilisateurs de Facebook appartenant à la communauté ECL et elle. C’est aussi pour nous une façon d’ouvrir un débat sur les enjeux pédagogiques, sociétaux et éthiques des médias sociaux.

Cette page ne remplacera pas notre site web officiel (dont une nouvelle version est en cours de création), mais, en reprenant ses informations tout en offrant de nouveaux outils sociaux, nous permettra, nous l’espérons, de mieux répondre aux attentes de la communauté.

Publié par Alain Marois

Actuellement, il s'agit donc d'une page et non d'un profil, ce qui est préférable pour un site institutionnel. En plus du mur qui publie les actualités, la bibliothèque renvoie vers des informations pratiques, des photos d'événements et du lieu, des vidéos tutoriels (PEB, ressources électroniques), une page "trouvez !" permettant d'interroger le catalogue, les ressources en ligne (revues, ressources) les formations, et renvoyer vers le site web.

A titre d'exemple, qu'on regarde également la récente page Facebook du SCD de l'Université de Rennes 2 qui propose les services suivants : Mur alimenté par le flux RSS des actualités du SCD (cf.leur blog) ; des Informations pratiques (adresse, transport, chiffres, horaires) ; une page "Où trouver ?" renvoyant vers un classement thématique des bases, revues et un lien vers le catalogue, des plus efficace ; une autre page "Besoin d'aide ?" renvoyant vers l'interface Ubib et des guides de méthodologie ; une Faq d'une quinzaine de questions ; des photos et des vidéos...

2. Quel contenu sur Facebook ?

Alain Marois est reparti des importants travaux du blog de Karine, Livre-arbitre, complétés de sa propre veille, qu'il a ensuite regroupé en une dizaine de grands objectifs :

  1. Informations factuelles
  2. Promotion des services généraux
  3. recrutement
  4. Alertes / informations "sur le vif"
  5. Créer et garder le lien
  6. Promotion des nouveautés (ressources et services)
  7. Promotion des collections
  8. Auto-promotion / advocacy
  9. Propulsion des (nouveaux) contenus / services
  10. Marketing de programmes et services spécifiques

Chaque branche renvoie vers une description plus précise avec un exemple de mise en œuvre. Une carte riche et intéressante qui peut donner des pistes de réflexion pour qui souhaiterait se lancer et ouvrir une présence sur les réseaux sociaux.

Je vous laisse découvrir (lien sur l'image).