Primer B ressemble à une étagère mais en est-ce encore vraiment une ? Avec ses compartiments fermant à clef, le projet du catalan Joan Rojeski se propose d'améliorer les relations entre voisins par le biais de la lecture.

Il s'agit en effet de réutiliser les boîtes à lettres qui ne servent plus guère de nos jours, selon le designer qui propose de transformer ces dernières en bibliothèque pour livres de poche. Un usager peut ainsi glisser son ouvrage par une fente sise sur le dessus de la boîte et une porte sur le devant où un second usager peut récupérer les livres. Une façon d'échanger de manière sécurisée des ouvrages.

Je verrai un autre usage en bibliothèque de recherche : placer des boîtes de ce genre près des carels de travail des chercheurs dans lesquels les chercheurs pourraient déposer les livres sur lesquels ils travaillent afin de les retrouver plus aisément après une pause (midi, fermeture du soir etc.)

Source : Bookshelf