La bibliothèque municipale de New York dispose d'un département chargé de d'expérimenter et d'innover avec ses collections : le NYPL Labs.

NYPL Labs is an experimental unit at the Library developing ideas and tools for digital research. A collaboration among curators, designers and technologists, NYPL Labs is dedicated to rethinking what a public research library can be and do in the new information commons. We develop everything from proof-of-concept pilots to fully realized web applications and digital archives, as well as hosting a variety of staff workshops and public talks.

Building on the Library's public mission, Labs also seeks to foster collaboration with NYPL users through crowdsourcing and participatory initiatives, and shares tools and data with the wider library and digital humanities communities.

Ce laboratoire, donc, réfléchit à une nouvelle mise en valeur des collections à partir du numérique et développe autant de prototypes que de réalisations concrètes parmi lesquelles des outils comme le Stereogranimator, un outils proposant aux usagers et aux internautes de transformer de vieux stéréographes, deux images semblables qui créeront une vision 3D, issus de ses collections ou encore les projets collaboratifs What's on the menu, un travail de reconnaissance des caractères par les usagers, sur d'anciens menus numérisés et Map warper, un travail superposant les cartes numérisés de la ville avec celles plus anciennes et permettant de retracer l'évolution de la ville au fil des ans. Ces opérations de numérisation concernent donc tous types de supports et de collections (textes, images, son, vidéos...).

L'idée en soi paraît donc excellente, et nécessaire. La bibliothèque de New York numérise une grande partie de ses collections mais l'existence de ce laboratoire souligne qu'elle s'est posé la question de la finalité de ces opérations. Certes, il s'agit de conservation probablement dans un premier temps. Cependant, réfléchir à la façon dont on va utiliser la puissance du web social -tous les projets ou presque accordent un rôle important aux usagers-, imaginer de nouveaux modes d'interactions pour, finalement, rendre accessible tout ce matériau est tout autant primordial.

Sans oublier la fonction de valorisation des collections, de l'établissement, des équipes que peut revêtir de tels projets. Une fonction qui n'est guère oubliée par la NYPL qui propose plusieurs compte twitter autour du laboratoire d'une part, des projets d'autre part (stéréo, menu, map etc.), des personnels (le responsable du laboratoire, le responsable produits. le développeur, le développeur des applications).