D'habitude, j'attends la nouvelle année pour proposer un billet sur les calendriers de bibliothécaires, mais cette année, je vais changer et proposer, avant qu'il ne soit définitivement trop tard, un aperçu de ce que les collègues proposent comme calendriers de l'avent. 

1. calendriers physiques

Nous trouvons dans un premier temps, des calendriers de l'avent physique. C'est le cas notamment à la bibliothèque des 4-AS à Belfort où est proposé une installation construite par une artiste qui travaille sur du textile. Elle propose ainsi 24 boîtes, empilées les unes sur les autres et qui découvrent autant de petits dioramas, mises en scène, illustrant des contes. L’installation est faite à partir d’objets de récupération, valise, boîtes en bois, tiroirs, petits meubles où prennent place les petits personnages des contes. L’exposition restera en place jusqu’au 5 janvier.

Émilie Angebault, illustratrice depuis 2004, aime travailler le papier, le tissu, le bois. Elle a installé elle-même son calendrier de l’avent à la bibliothèque. Photo Dominique Lhomme

copyright Le Pays

C'est le cas par exemple au SCD de Lyon 2 qui propose, sur une initiative de trois étudiants du Master 2 Traduction Littéraire et Édition Critique (TLEC) de faire découvrir la littérature actuelle espagnole en publiant, tous les jours, des citations d'un écrivain espagnol vivant, ainsi que sa traduction en français. Ce calendrier de l'avent littéraire est diffusé dans la BU.

Le site indique qu'il s'agit d'une expo, donc les citations doivent être affichées sur des panneaux idoines, à moins que ce ne soit à partir d'écrans.

2. calendriers numériques

L'an dernier, on retrouvait plutôt des calendriers de l'avent numérique.

Ainsi, en 2011, la médiathèque départementale du Haut-Rhin avait ainsi proposé ainsi chaque jour dans une petite vidéo de présentation un court-métrage dont la scène se déroule dans une bibliothèque de son réseau. 

C'était le cas également avec le Banned Books Advent Calendar proposé par plusieurs bibliothèques nationales (d'Ecosse, des Pays-Bas, de Finlande), par des organisations (ALA, FAIFE, Europeana). Il s'agissait alors de présenter des titres qui avaient subi une forme de censure ou de rejet dans des établissements et que les bibliothécaires souhaitaient  justement mettre en valeur. 

Une idée qui a été reprise aujourd'hui dans la bibliothèque de Stockholm notamment où chaque jour est présentée une histoire et une présentation de la bibliothèque et de ses services sous forme d'une petite vidéo. Le canal Viméo utilisé est initialement le canal de la section jeunesse. Le contenu des vidéos doit donc leur être dédié.

Autre exemple, celui de la bibliothèque universitaire de Lincoln (uk) qui propose un calendrier de l'avent tout simple mais efficace présentant chaque jour une petite info pratique sur la bibliothèque, ses services, ses collections et ses modalités. 

[mise à jour du 17/12]
Dans les commentaires, on me signale le calendrier proposé par la BDP 39 (Jura) qui propose un calendrier simple mais efficace où chaque case renvoie vers une sélection de coups de cœur proposée de l'équipe de la médiathèque.

[/mise à jour]

Bien sûr, difficile de parler de calendrier de l'avent sans évoquer le calendrier du Collectif récemment créé Savoirs COM1 qui vous propose de découvrir, comme il se doit, un ou une auteur-e, un-e artiste dont les ouvrages rejoindront dès l’an prochainle domaine public, ce que le collectif appelle plus largement "nos biens communs de la connaissance".

Chaque jour, une nouvelle raison de se réjouir car des oeuvres premettront -et ce, dès le nouvel an- à l’ensemble des humain-e-s de se cultiver, s’éduquer, se faire rêver s’enrichir ou s’inspirer en toute liberté.

(Et sinon, vous avez participé au projet de Cat librarian calendar 2013 ?...)