Bibliothécaires de tous pays, unissez-vous !
Il existe plusieurs réseaux internationaux de bibliothécaires et ces derniers se sont organisés au niveau national et international depuis plusieurs dizaines d'année, ne serait-ce par le biais des associations internationales comme l'IFLA, l'AIFBD ou d'initiatives comme Bibliothécaires sans frontières.

1. Vice-Versa : un programme d'échanges entre bibliothécaires francophones

J'ai déjà abordé sur ce blog la question de la mobilité internationale des personnels de bibliothèques, que ce soit par le biais de programmes européens (dont le célèbre Erasmus) ou par le biais d'échanges professionnels comme c'est le cas depuis 2006 avec ViceVersa, un programme francophone d'échanges professionnels en bibliothéconomie et sciences de l'information mis sur pied par l'Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes (AIFBD). Pour rappel,

L’objectif général du programme ViceVersa est de favoriser la coopération et l’échange de compétences en bibliothéconomie, documentation et sciences de l’information dans le monde francophone. Le moyen retenu en ce sens consiste à permettre chaque année à un certain nombre de professionnels francophones de réaliser un échange en milieu de travail.

Le programme est ici décrit dans un document de présentation (pdf). L'inscription à l'AIFBD donne ainsi accès à une base de données permettant la recherche et la consultation de l’ensemble des fiches des autres candidats. Et le rôle de l'association s'arrête là. A charge pour le candidat d'obtenir l’autorisation de son organisation de participer à un échange professionnel en milieu de travail, trouver ce professionnel avec qui organiser un échange, faire approuver par son organisation le choix du professionnel avec qui l’échange aura lieu et prévoir les termes de l’échange (durée et dates, rémunération, logement, horaire de travail, etc.

 

Ce genre de programme existe depuis plusieurs années dans le monde anglophone où le programme LIBEX organise de la même manière des échanges entre professionnels membres du CILIP. En fait, il est quand même possible de participer au programme sans être membre du CILIP, mais en ce cas, l'échange ne pourra être possible qu'avec un collègue anglais et donc une bibliothèque du Royaume-Uni. Encore une fois, le rôle de l'association se résume à mettre les professionnels en contact. Elle n'organise pas les échanges directement. 

2. L'International Librarians Network : le meetic de la bibliothéconomie

Un autre programme d'échanges et de collaborations vient de se monter : l'International Librarians Network. Il s'agit là plutôt de réseautage international cherchant à mettre des professionnels en contact où qu'ils soient dans le monde. Une espèce de Meetic de la bibliothéconomie en quelque sorte. Les candidats remplissent des formulaires (on aime les formulaires en bibliothèque, n'est-ce pas ?) indiquant qui ils sont, ce sur quoi ils travaillent, le type d'établissement, et des informations sur le partenaire recherché et un coordinateur suit les développements et facilite les échanges pendant six mois. 

Le programme est dans sa phase de lancement. Il espère accueillir pas moins d'une centaine de participants (actuellement, 92 candidats issus de 20 pays différents se sont inscrits) pour une ouverture complète et officielle prévue en septembre 2013. Bien sûr, ces derniers sont essentiellement issus de pays anglo-saxons (État-Unis et Australie) mais il recherche activement d'autres collègues qui pourraient faire office de coordinateur (d'où un appel à participation lancé ce mois-ci)

Le programme dispose de son propre compte twitter : @InterLibNet.

L'idée est aussi de profiter des connaissances d'un "mentor", une notion très répandue dans les pays anglo-saxon, soit une personne qui suit notre travail personnel, vers laquelle on peut aisément se retourner en cas de problème ou de questionnement. Le CILIP d'ailleurs propose un programme de "mentorship" où des professionnels se proposent comme mentor pour aider les collègues.

3. ILIG : un site de couchsurfing entre professionnels

Parce que nos collègues d'outre-Manche semblent particulièrement concernés par le sujet, un groupe nommé International Library and Information Group au sein du CILIP s'intéresse plus particulièrement à faciliter les échanges internationaux. Il organise des séminaires, des rencontres informelles entre ses membres, des stages, une liste de diffusion et une large présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et YouTube).

Pas de contexte trop contraignant cette fois, cependant, puisqu'il s'agit simplement d'organiser l'hébergement de collègues qui viendraient visiter sa ville ou sa région pendant un jour ou deux. Une façon plus souple et informelle de faire des rencontres, partager des expériences et de contribuer à renforcer les liens internationaux entre professionnels des bibliothèques et de la documentation.

Le CILIP pour ce faire propose un formulaire d'inscription (en tant qu'hôte), un guide de conduite également pour les hôtes et signale ensuite tous les lieux de couchage potentiels sur une carte. Deux collègues français se sont déjà inscrits. Nul doute qu'avec le Congrès de l'IFLA 2014, ce site devrait connaître un intérêt certain.