De nombreuses associations professionnelles nationales hébergent un groupe rassemblant les jeunes professionnels. C'est le cas notamment d'associations anglo-saxonnes comme la Canadian Library Aassociation qui héberge une liste de diffusion et un groupe de discussion autour des New Professionnals, de l'ALA qui s'adresse au néo-membres via un Round-Table spécifique, du CILIP anglo-saxon qui attire de nombreux nouveaux professionnels au sein du groupe Career Development, de l'australienne ALIA qui héberge un groupe destiné aux nouveaux diplômés.

D'un point de vue international, le principal groupe qui rassemble de jeunes professionnels des bibliothèques est peut-être le NPSIG (New Professionals Special Interest Group) de l'IFLA très actif sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, blog, slideshare, youtube, flickr) et qui participe à de nombreux congrès comme Bobcatsss, l'IFLACamp, le réseau interne Global Connect de l'ALA... Ce groupe avait justement créé un Prezi de présentation où il expliquait pourquoi il importait aux jeunes bibliothécaires de participer aux associations professionnelles (comme la leur).

En 2012, un groupe de jeunes bibliothécaires issus de Bulgarie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Moldovie, Roumanie et Ukraine, ainsi que d'autres invités venus du Botswana, de Colombie, d’Indonésie, du Vietnam  s'est rassemblé en Lettonie pour ce qui reste la première Rencontre Internationale des Jeunes biblitohécaires (ou 1st International Young Librarians Academy “Global Librarians”) Cet événement était financé par le programme de modernisation des bibliothèques ukrainiennes “Bibliomist” (j'aime bien le nom, alors que je suis en train de lire MistBorn de Sanderson), avec le concours de l'agence nationale lettonne “Culture Information Systems” et le soutien financier de la fondation Bill & Melinda Gates.

Durant quatre jours, donc, 49 bibliothécaires se sont donc rassemblés pour discuter de leurs professions (oui, je mets un pluriel), participer à des sessions interactives et découvrir les orientations qui définissent notre métier (au singulier) aujourd'hui. De nombreux ateliers se sont tenus dont un premier sur la façon dont les associations professionnelles pouvaient recruter de jeunes professionnels, justement initié par le NPSIG et qui a abouti au Prezi ci-dessus. Un autre fut l'occasion de créer ce manifeste vidéo, plutôt bien fait par ailleurs, que je vous laisse découvrir... 

Le but était d'inspirer et souligner des émotions positives à propos des bibliothèques, de partager les valeurs qui unissent les jeunes professionnels dans un environnement en évolution perpétuelle.


Alors, vous en pensez quoi ?