Outre-manche existe un organisme apparemment privé dont la mission est "to give everyone an equal chance in life by helping people become confident and enthusiastic readers" (donner à tous les mêmes chances de réussite dans la vie en aidant les gens à devenir des lecteurs confiants et enthousiastes) la Reading Agency.

Pour ce faire, l'agence organise de nombreux événements destinés aux enfants, aux adolescents et aux adultes, depuis le défi sur Twitter, l'organisation de conférences, d'animations, une participation à la nuit mondiale du livre (l'occasion de faire une distribution de livres géantes), le montage d'ateliers de formations, le lancement de recherche sur les pratiques de lectures etc où participent des célébrités et des auteurs de livres pour la jeunesse notamment comme Eoin Colfer. Des activités largement relayées et proposées avec les bibliothèques du pays.

Un programme spécifique, construit conjointement par la Society of chief librarians et cette Reading Agency, appelé the Universal Reading Offer, est même proposé pour valoriser et souligner l'importance des bibliothèques dans la lutte contre illettrisme et le soutien aux communautés desservies. On y trouve un tableau des actions proposées, des éléments stratégiques pour aider les établissements, des sources chiffrées sur l'impact des bibliothèques dans la société ; autant d'éléments cruciaux en ces temps de crise et de fermetures.

Mais parmi les actions proposées par cette agence se trouve surtout le Summer Reading Challenge. Un matériel ludique censé accompagner les plus jeunes et leur donner envie de lire les albums proposés. Ce défi a été lancé le samedi 19 juillet dernier sur le thème du labyrinthe et des créatures fantastiques. Les enfants peuvent alors s'inscrire en ligne ou dans leur bibliothèque, trouver un livre via le générateur proposé (il faut en lire six pour remplir le défi) et coller des autocollants sur le poster qui leur a été remis.

Cette année, cependant, ce défi se pare de réalité augmentée histoire de donner une tonalité magique, interactive à l'événement. Via une application spécifique à télécharger dans son appareil mobile (document d'accompagnement), il est possible de faire s'animer les créatures magiques. Des cartes représentant ces dernières peuvent être cachées dans la bibliothèque, provoquant ainsi une sorte de chasse aux trésors, chaque carte renvoyant vers du contenu en ligne, sous forme de jeux ou de petite animation (une version papier de la chasse aux trésors et de ses jeux est prévue pour les enfants qui ne pourraient avoir accès à un dispositif mobile). Au fur et à mesure de ses lectures et de sa quête, l'enfant pourra débloquer les créatures et en apprendre plus sur chacune au sein de la ménagerie de son application.

Pour aller plus loin :