En 2017 ouvrira à Helsinki une toute nouvelle bibliothèque centrale, dont l'objectif et le but est de réussir l'alliance de la tradition et de la modernité. Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la vidéo de présentation. 

La bibliothèque sera située à proximité d'un carrefour important de circulation, dans un quartier où se trouvent également la Maison de la musique, le Musée d'art contemporain, le Musée des beaux-arts, le Musée Ateneum, mais également le Parlement. Les travaux commenceront à l'automne 2016 pour une fin programmée en 2018 afin de célébrer le centenaire de l'indépendance finlandaise. En effet, la nouvelle bibliothèque fait partie intégrante du projet du centenaire officiel du gouvernement finlandais.

Des espaces différenciés en fonction des usages

La vidéo nous présente la future bibliothèque. On y voit un bâtiment de deux étages -conçu par le cabinet finnois ALA Architects- chacun dédié à un usage en particulier :
- Le rez-de chaussée est dédié aux usages bruyants, aux espaces de rencontres, aux animations
- Le 1er étage se veut une "forge où les idées et les compétences prennent vie"
- Le 2e étage reprend des usages traditionnels de lecture, de calme, de réflexion et de contemplation.

L'idée initiale était d'arriver à répondre aux différentes visions de la bibliothèque aujourd'hui : un lieu de silence et un lieu de rencontres, d'animation, un lieu où on consulte des livres papiers et où on trouve des ressources numériques, avec des événements réguliers et des happenings, où l'on peut travailler et se reposer etc.

Dans cette optique, donc, le rez-de-chaussée se voudra un espace animé : il comprend le hall, un espace d'expositions temporaires, un amphithéâtre-cinéma, une bibliothèque pour les familles, un café-restaurant et un espace de rencontre, juste pour traîner. Les architectes imaginent cet étage comme l'espace le plus actif dans la bibliothèque, la ville et la bibliothèque se croisent, avec de larges ouvertures vitrées vers l'extérieur.

Le premier étage sera, quant à lui, dédié aux activités de création. On entre là dans la continuité des réflexions autour du DIY et de la bibliothèque comme espace de Faire. À l'usage traditionnel de travail, l'étage se voudra un lieu de création, d'interaction et d'apprentissage par la pratique. Ici vous trouverez des studios d'enregistrement, des salles de jeux, un makerspace et un living lab, une cuisine, et des espaces modulables pouvant accueillir des ateliers, des réunions et autres échanges. Comme on est en Finlande, le projet prévoit aussi un sauna dans la bibliothèque ! Du point de vue architectural, l'ensemble apparaît comme autant d’ilots éparpillés dans un espace ouvert.

Le second étage souhaite enfin se recentrer sur l'usager et lui proposer un espace tranquillese détendre et se concentrer. Il s'agit de se poser, de feuilleter un livre, de travailler en silence ou simplement admirer la vue sur la ville. C'est ici que seront proposées la plupart des collections de la bibliothèque à côté d'espaces identifiés comme des zones silences, des zones et collections enfants, un second café. La vidéo montre un étage lumineux, toujours largement ouvert, agrémenté d'arbres à l'intérieur de la bibliothèque, 
et ouvert sur la ville via de grands balcons. Autant le premier étage fait sombre, industrieux, autant le second se veut cotonneux et blanc. En fait, je suis un peu sceptique sur l'organisation au quotidien d'un espace si grand et ouvert.

Les bibliothèques en Finlande

Les bibliothèques sont très utilisées en Finlande. D'après L'Enquête paneuropéenne destinée à évaluer les perceptions des utilisateurs à l’égard des avantages liés aux technologies de l’information et de la communication dans les bibliothèques publiques proposée par Quick, Prior, Toombs, Taylor et Currenti en 2013, 67% des finlandais fréquenteraient une bibliothèque (contre 26% en France). Elles clament, en 2011, une moyenne de 18 emprunts par Finlandais dans les bibliothèques municipales, et 84 téléchargements par usagers dans les bibliothèques universitaires. Toutes les bibliothèques sont gratuites pour les usagers, y compris les bibliothèques universitaires et de recherches la bibliothèque du Parlement et la bibliothèque nationale. 

La Finlande bénéficie d'un "décret sur les bibliothèques" promulgué par le Ministère de l'éducation dès 1998.

Les bibliothèques se tournent résolument vers les usagers, abaissant ou supprimant les banques de renseignements, demandant aux professionnels de parcourir les collections et de proposer de manière proactive leur aide et un accès aux services ; des services parfois innovants comme le programme Reading Assistant Dogs censé aider les personnes ayant des difficultés à lire en leur proposant de lire une histoire à un compagnon canin, ou le programme participatif initié par la bibliothèque nationale de corriger les erreurs dans l'index des périodiques anciens finnois par le biais de petits jeux ("Hunt the Mole"). Il y avait aussi un "Lab" des bibliothèques finnoise qui réfléchit à l'avenir de la profession (mobilité, open data, participation etc.)

Pour aller plus loin