Dans un monde où se mêlent Magie et Réalité, une ancienne organisation a fait le vœu de défendre l'humanité contre un Mal indescriptible. Ses membres sont... la Légion Légendaire... La Société des... Les Gardiens de la Ga... bon ok, ses membres sont des bibliothécaires. (cliquez sur l'image pour voir la vidéo).

La série évoque une organisation secrète plurimillénaire, cachée sous les locaux de la bibliothèque publique de New York depuis la chute d'Alexandrie (enfin au moins depuis la construction du bâtiment en 1890, entre temps, on ne sait pas), dédiée à la protection d'une réalité magique. Ses membres résolvent des mystères, se battent contre des menaces surnaturelles et partent en quête de puissants artefacts un peu partout dans le monde : réels (l'original de la Joconde, le cheval de Troie), religieux (l'Arche d'Alliance, un fruit défendu du Paradis...), magiques (Excalibur, la pierre philosophale, l'oie aux œufs d'or...) ou fictifs (la Nautilus de Jules Verne, la machine à remonter le temps de Wells...). Oui, vous avez raison, il y a là un petit air d'Indiana Jones mais c'est justement l'intérêt de cette vision américaine -télévisée- du métier de bibliothécaire qui ne restreint aucunement l'information au seul support papier et imagine un métier tout en poursuites et en combats.

Rien à voir avec l'autre série télévisée, une comédie intitulée elle-aussi The Librarians (les producteurs ont une imagination folle), parue en 2007 en Australie et qui a tout de même duré trois saisons. Elle mettait en scène les aventures d'une directrice de bibliothèque raciste et bigote (catholique ! dans ce pays protestant) qui se voit un jour obligée d'embaucher son ancienne meilleure amie, aujourd'hui dealeuse de drogue, comme responsable de la section jeunesse. 

À dire vrai, cette nouvelle série américaine cette fois se veut une suite à la trilogie The Librarian (2004), dont elle reprend le nom en le mettant au pluriel, traduite en français sous le titre "Les aventures de Flynn Carson", mettant en scène Flynn Carson, donc, un bibliothécaire embauché à la bibliothèque de New York et qui découvre cet aspect disons particulier du back-office. On verra d'ailleurs l'acteur Noah Wyle, de manière épisodique dans la série télévisée. 

La nouvelle équipe verra les efforts conjugués d'une agent du contre-terrorisme, d'un spécialiste de l'histoire de l'art avec un QI de 190, d'un génie en technologie et d'une jeune fille ayant des hallucinations sensorielles la renseignant sur la mémoire d'un lieu. Tout à fait le reflet moyen de professionnels des bibliothèques.

Rappelons-le, les bibliothécaires ont une longue tradition de combat  pour ou contre le surnaturel. On pense évidemment immédiatement à Rupert Giles, le bibliothécaire scolaire de la série Buffy contre les vampires, mais on peut citer également le héros de comics Rex Libris, ou encorele pauvre Alcatraz Smedry qui doit cette fois se battre contre de méchants bibliothécaires dans la série de littérature jeunesse éponyme.

Souvenez-vous :

La série télévisée The Librarians doit faire ses début aux États-Unis le sept décembre prochain pour dix premiers épisodes.