Vagabondages

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 4 février 2009

You-ser

Signalé par Klog, et à télécharger sur le site de Minerva (pdf) un très intéressant "Handbook Web User Interaction" (Manuel de l'interaction avec les utilisateurs web).

Klog explique :

Très complet et très intéressant, ce gros rapport (170 pages) aborde toutes les thématiques liées aux bibliothèques électroniques, portails, services 2.0 sous l'angle de l'usabilité.

Il passe en revue de nombreux exemples de "bonnes pratiques"  en Bibliothèques, Musées, Archives, Événementiel, Éducation, Portails culturels, et propose une démarche pas à pas dans la construction du projet pour qu'un portail soit effectivement bien orienté utilisateurs.

Il liste ensuite plus de 34 exemples de services électroniques interactifs, et propose des outils pratiques : questionnaires de satisfaction et outils d'évaluation des services.

Sommaire :

  1. Users and cultural contents on the web: state of the art
  2. Finding one’s way (dont usages, services interactifs, évaluation)
  3. Pratical tools
  4. The importance of using metadata (dont vers une indexation sémantique)

jeudi 15 janvier 2009

Etudes anglo-saxonnes sur les bibliothèques publiques

début 2008, Unison "The public service union", a publié une étude intitulée  Taking Stock: the future of our public library service (Unison, 2008). Le rapport souligne l'importance des bibliothèques publiques qu'il évoque notamment en terme de lien unique avec la communauté "priceless - if often underused - link with the community". Il appelle les autorités locales et l'Etat à suivre un plan de développement des des bibliothèques "to ensure its future success as an involved, relevant, imaginative, welcoming and valued public service in the 21st century" en cinq points :

  1. Adequate resources and funding for library services, staff and premises
  2. Empowerment of staff and communities to shape services together
  3. Partnership working between libraries and councils across the UK to share information and good practice
  4. Responsiveness to library users from all backgrounds
  5. Provision of staff training and professional development


Un second rapport nous est proposé par l'association professionnelle Scottish Library and Information Council. Il s'agit cette fois d'un plan d'amélioration de la qualité des services dans les bibliothèques écossaises : The Public Library Quality Improvement Matrix (PLQIM). Ce dernier, mis en place en 2007 pour proposer un outil afin de s'assurer que l'offre correspondait à la demande, liste des mesures tant quantitatives que qualitatives (source).

lundi 12 janvier 2009

Le futur d'internet 3

The Pew Internet & American Life Project a récemment sorti un rapport soblrement intitulé "The Future of the Internet III."  Le principe était de demander via un sondage en ligne à des figures des TIC d'élaborer différents scénarios sur l'impact social, politique et économique de l'internet dans le futur.

Quelques résultats :

  • Le mobile (téléphone, smartphone, PDA, etc.) sera le mode de connection le plus répandu dans le monde autour de 2020.
  • La transparence des gens et des organisations va encore s'intensifier, ce qui ne veut pas dire qu'il y aura plus de tolérance, d'intégrité et de pardon.
  • Les interfaces vocales et tactiles vont prendre de plus en plus d'ampleur autour de 2020.
  • Ceux qui travaillent à renforcer les moyens de protection de droits de propriété et à renforcer les loi sur la propriété intellectuelle poursuivront cette "course à l'armement" contre les pirates qui trouveront toujours de nouveaux moyens de copier et partager les contenus sans payer.
  • La délimitation entre temps personnel et temps professionnel et ebtre réalitées physique et virtuelle va peu à peu s'effacer pour les gens qui sont connectés avec pour résultats un mélange des interactions et des relations sociales.
  • La prochaine amélioration du réseau internet sera probablement le fait d'un crash et donc d'une reconstruction plutôt que d'améliorations ponctuelles.
Autres liens :

Future of the Internet I

Future of the Internet II

Imagining the Internet

Our book -- Up For Grabs: The Future of the Internet


vendredi 14 mars 2008

Quelles valeurs pour les bibliothèques ?


Sur son blog, le très prolifique Stephen Abram, le Vice-président pour l'innovation de la société Sirsi-Dynix nous propose un article sur le sujet des valeurs dont sont porteuses les bibliothèques. Cet article a été rédigé pour la revue professionnelle "Arkansas libraries" et s'intitule : The Value of Our Libraries: Impact, Recognition and Influencing Funders [pdf]. En voici la conclusion :

These are challenging times for libraries. We need to communicate our value strongly and in many ways. The studies and opportunities outlined above are fabulous initiatives. We must take our basic statistics and turn them into measurements and then we must share our measurements. Raw statistics are just representations of effort – something bureaucrats view with cost-cutting eyes. Well chosen measurements can demonstrate the amazing value and impact of libraries to their communities, host organizations and funders. All players – vendors, publishers, library workers, institutions, and communities - in the information space have a vested interest to ensure that we communicate this impact and value well. Finally, we must enliven these measurements with the real life experiences of our users. We must share our stories and provide forums for our users to share their stories. It’s these stories that provide the narrative to strongly engage our communities to invest in their own success.

Libraries play an essential, non-partisan role in providing the information that allows citizens to make informed decisions. Libraries make a difference. Libraries transform lives. Let’s never forget that. Let’s speak up.

lundi 7 janvier 2008

Premier baromètre des pratiques de veille stratégique des grandes entreprises françaises

C'est Deanie qui nous le dit :

La société Digimind a publié fin décembre sur son site internet le "Premier baromètre des pratiques de veille stratégique des grandes entreprises françaises". Le rapport est à télécharger au format PDF (après une inscription au préalable...).

« Ce 1er baromètre met avant tout en lumière un décalage fort entre d’un côté l’importance croissante de la veille dans l’entreprise pour soutenir sa compétitivité et de l’autre l’absence d’outils adaptés et de méthodes éprouvées pour répondre à cette mission. » (Alice Vin, auteur de l’étude à l’IAE d’Orléans)

Publication du 1er baromètre des pratiques de veille


Evidemment le rapport n'est pas neutre. Digimind est une entreprise qui propose des solution de veille et leurs outils apparaissent -probablement à juste titre- en bonne position. Néanmoins, la méthode et le travail méritent d'être signalés. On trouve leurs critères de sélection sur le site même de la société :

Qui dit baromètre dit température, et nos unités de mesure seront la maturité et la performance des cellules de veille, dont un travail de recherche amont a permis de déterminer les principaux critères : organisation de la cellule, temps consacré à l’analyse et la production d’informations à valeur ajoutée, capacité de surveillance en continu de l’environnement stratégique, exhaustivité de la surveillance, capitalisation et partage des informations, large diffusion et soutien aux problématiques stratégiques de l’entreprise.
Grâce à ce travail mené sur les indicateurs de la maturité d’une cellule de veille, nous avons ainsi pu déterminer au final trois grands profils gradués de la maturité : ceux qui sont en avance par rapport à l’ensemble « Early adopters », la majorité des cellules « Majority » et les cellules plutôt en retard, les « Laggards », le tout ; entreprise par entreprise, secteur par secteur.

D'une manière générale, les rapports Digimind sont complets et fort intéressants et l'inscription est gratuite. Il serait dommage de se priver.

Voir également :

vendredi 26 octobre 2007

Que sont les Sciences de l'Information et des Bibliothèques ?

Notes pour moi-même ...

1. Des questionnements...

Si je veux faire des recherches en Sciences de l'information et des bibliothèques, de très nombreuses ressources s'offrent à moi. Les premières sont des ressources institutionnelles (ministères, enssib, ABES dans une certaine mesure, voire sites des URFIST, des CFCB), voire semi-institutionnelles (revues professionnelles comme le BBF, associations professionnelles, archives des listes de diffusion...). D'autres sont plutôt des initiatives personnelles (sites internet personnels, blogs, forum, wiki...). 

Je pensais au départ que ce genre de recensement serait rapide et effectivement, j'avais listé aisément un certain nombre de sites, mais j'ai l'impression qu'il me manque quelque chose.

En premier lieu, que chercher ? Je cherche de l'information validée, francophone, en Sciences de l'information et des bibliothèques.

Question : que sont les SIB exactement ?

Cela signifie apparemment d'aborder des sujets tels que : la chaîne du livre ; la bibliothéconomie (i.e. le catalogage, la normalisation documentaire, l'indexation, le circuit du document, la formation des usagers, la politique documentaire, les techniques de conservation...) ; les métiers du livre ; l'ingénierie et l'informatique documentaire ; le droit de l'information ; le traitement de l'information ; les régimes de circulation de l'information/des savoirs dans la société ; la réception de l'information ; les pratiques culturelles... Cela concerne-t-il aussi le traitement automatique du langage ? (quelque part oui aussi mais pas directement) ; la sémiologie ; les TIC/E ; les médias... ?

On a donc des questions qui portent la bibliothéconomie en tant que telle (traitement du document, des collections), sur les services à proposer, sur les métiers et l'évolution de carrière, sur l'environnement de la bibliothèque (politique, institutionnel, sociologie des usages...), d'autres sur les Sciences de la Communication, ou les Sciences de l'Information.

2. Des pistes ?

Si l'on se penche sur les divers répertoires dans ces domaines afin de se donner une idée de l'existant, on trouve des descriptions telles que :

BIBLIOPEDIA : http://biblio.wikia.com/wiki/Accueil
Métier
Publics et services
Collections
Organisation
Informatique documentaire
Sites web

répertoire SIBEL : http://sibel.enssib.fr/
Bibliothèque
Bases de données
Formations
Livre et lecture
Organisations
Ressources en ligne
Sciences de l'information
Autres thèmes


 > Le répertoire est en cours de refonte et devrait proposer une nouvelle arborescence cette année


le répertoire @rchiveSIC nous propose comme domaines :

Bibliométrie, scientométrie
Cinéma, art, esthétique
Collectivités territoriales
Communication et information scientifique
Conflits, Stratégie, Veille
Documentation
Droit de l'information/communication
Economie, industries culturelles
Edition électronique
Education, formation
Espace public
Géopolitique
Gestion des connaissances
Histoire de l'information/communication
Hypertextes, hypermédia
Ingénierie des systèmes d'information
Médias de masse
Muséologie
Organisation et communication
Sociologie de l'information/communication
Théories information/communication
Autres

JITA : C'est la classification proposée sur le répertoire institutionnel e-lis http://eprints.rclis.org/jita.html 
Généralités en SIB
Sociologie des usages
Maîtrise de l’information
Collections matérielles
Edition
Gestion
Domaine d’activité
Supports et vecteur de l’information
Services techniques
Technologie de l’information

Pas vraiment d'unité entre ces répertoires qui proposent parfois des domaines peu ou prou éloignés des SIB (plus souvent SIC d'ailleurs) comme "services techniques" (JITA) ou "géopolitique" (archiveSIC). Les grandes catégories qui semblent se dessiner concernent alors "la bibliothèque et son environnement", "les collections", les "publics et les services", ce qui relève de la "gestion", du "patrimoine",  de l' "informatique  documentaire", de la formation

3. Un début de réponse

3.1 La 71e section du CNU :  http://cnu71.online.fr/

Dernière piste, On s'éloigne des SIB à proprement parler mais au niveau nationale, les SIC sont réunies au sein de la 71e section du Cnu (cf toutes les sections du Cnu), le Conseil national des universités, à savoir l'instance nationale compétente à l'égard du recrutement et du suivi de la carrière des enseignants-chercheurs. Le site de la 71e section défini ses domaines de compétences comme suit :

La 71e Section du CNU a vocation à accueillir les enseignants-chercheurs inscrits dans le champ des Sciences de l’information et de la communication. Elle considère que les SIC recouvrent particulièrement :

A. Les études sur les notions d’information et de communication, sur leurs relations, sur la nature des phénomènes et des pratiques ainsi désignés, de même que les différentes approches scientifiques qui s’y appliquent.

B. L’étude, d’une part, des processus, des productions et des usages de l’information et de la communication, d’autre part, de la conception et de la réception de celles-ci. Ainsi que l’étude des processus de médiation et de médiatisation.

C. L’étude des acteurs, individuels et institutionnels, de l’information et de la communication, l’étude des professionnels (dont notamment les journalistes) et de leurs pratiques.

D. L’étude de l’information, de son contenu, de ses systèmes sous l’angle des représentations, des significations ou des pratiques associées.

E. L’étude des médias de communication et des industries culturelles sous leurs divers aspects.

Le champ de la section est résolument interdisciplinaire.

(...)

à titre indicatif, sont recevables à condition de respecter l’approche définie précédemment les travaux portant sur des objets tels que :

  • l’intelligence économique, l’intelligence territoriale, l’intelligence collective, l’information médicale, l’information géographique, le traitement automatique de la langue, la lexicographie, l’infométrie, les services en ligne (e-learning, e-commerce, e-gouvernance…), les interface homme-machine, le Web sémantique, le traitement de données…
  • le cinéma, l’audiovisuel, les spectacles, les arts, les productions littéraires, l’édition, le design…
  • les musées, les bibliothèques, les archives, les autres institutions culturelles…
Je remarque incidemment que l'Histoire de l'information est citée dans ces répertoires mais pas l'histoire du Livre en tant que telle (elle doit être dans une section liée à l'Histoire commela 21e)...

3.2 European Curriculum Reflections on Library and Information Science Education

Dans le remarquable travail "European Curriculum Reflections on Library and Information Science Education" [pdf] déjà cité lors du billet sur les parcours européens de formation,  ce questionnement du champ couvert par les SIB a fait l'objet d'une discussion menée par Tor Henriksen. Au su du thème de l'ouvrage, les SIB se voient néanmoins replacées dans une perspective d'enseignement., i.e. des institutions, laboratoires de recherches et organisations se trouvant en position d'enseigner les Sciences de l'information et des bibliothèques. Je traduis à la volée...

"Ce travail a déterminé trois champs d'étude qu'il considère comme fondamentaux :

  • L'étude des documents [cf les travaux de RTP-doc]
  • L'étude de l'organisation de la connaissance, e.g. des micro-opérations sur le document
  • L'étude de ce qu'on appelle normalement administration ou gestion -management- des institutions : généralités, politique culturelle et informationnelle, législation, organisation, etc.
Les principes fondamentaux sous-tendants ces subdivisions sont :
  • Une distinction entre les entités (documents) et les opérations (micro et macro)
  • Une disctinction entre les approches synchroniques et diachroniques (aspects historiques, prospectives...)
  • Une orientation-usager

a) L'étude des documents
Ce champs recouvre deux genres principaux : les fictions et les non-fictions. Pour certains types d'usagers, une orientation spécifique est recommendée (ex : les enfants, les personnes handicapées, les chercheurs...).
Le document est une combinaison entre un texte et un support, étant entendu qu'il convient d'étudier la diversité des supports depuis ses formes les plus anciennes à ses avatars numériques.

b) organisation du savoir et recherche d'information
Ce champs a déjà atteint un certain niveau de standardisation et recouvre les items suivants :

  • Analyse formelle et de sujet (Formal and subject analysis)
  • Représentation de forme et de contenu (avec ou sans langage d'indexation (Formal (bibliographic) and content representation (with or without indexing languages))
  • Traitement (Storage (cataloguing, shelving, databases))
  • Recherche et récupération de l'information (Searching and retrieval (including search behaviour))
  • Evaluation des performances (Evaluation of performances).

Des aspects diachroniques pourraient être l'étude de l'histoire des classifications par exemple.

c) Gestion et organisation. Politique d'information et culturelle, législation.
Cet item recouvre en premier lieu les institutions et les organisation liées à la documentation mais également celles plus largement concernées par la gestion de l'information. Ses sujets de recherche recouvrent la constitution des collections, d'archives, à travers l'adoption de politiques documentaires, l'étude des usagers et l'organisation des différents services.
Une approches diachroniques évidente sera l'histoire des institutions, par exemple, l'histoire des bibliothèques ou la mise en place de scénarii pour le futur.
Des thèmes plus généraux tels que la gestion des personnels, le budget, la gsetion des bâtiments devraient se retrouver dans cette catégorie.Le groupe de travail s'est également penché sur l'impact révolutionnaire de l'Internet et du web à propos des approches communicationnelle et de mise en réseau.  

Le professeur Ted Wilson de l'Université de Sheffield a présenté une dernière approche, dans son article “Mapping the curriculum in information studies” (en ligne, payant, sur Emerald par exemple) paru en 2001 dans la revue New Library World, qui ajoute un quatrième champ d'investigations aux trois précédents (les acteurs). Le modèle de Wilson a été utilisé pour comparer les programmes en SIB des nouveaux pays entrés dans l'espace européen (Juznic, and Badovinac, 2005). Ce modèle Wilson résulte de l'interaction entre quatre domaines :

  1. le contenu de l'information (la fonction "traditionnelle" de la bibliothèque et les services liés) ;
  2. les systèmes d'information (soit les modes d'organisation de l'information) ;
  3. les acteurs (usagers et fournisseurs d'information) ;
  4. et les organisations (producteurs d'information, bibliothèques, centres de ressources etc.)"

Donc, si je résume, les SIB concernent l'essence de l'information dans la société, ses vecteurs (supports, modes de circulation), ses acteurs (individuels, institutions..., usagers, fournisseurs, etc.) à chaque fois dans une optique diachronique, i.e. historique et prospective.

lundi 9 juillet 2007

Histoire du livre

Le site de l'Ecole des chartes s'enrichit d'une nouvelle rubrique consacrée à l'histoire du livre qui, pour l'instant, propose un agenda des colloques et journées d'études sur le sujets mais qui, à terme, devrait regrouper un ensemble de ressources relatives à la recherche, à la pédagogie comme à l'actualité de l'histoire du livre.


1. L'institut d'Histoire du Livre (IHL)

L'occasion de rappeler d'autres ressources sur le sujet à commencer par le site de l'Institut d'Histoire du Livre qui regroupe plusieurs établissements :

  • la Bibliothèque municipale de Lyon
  • le Musée de l'imprimerie de Lyon, tous deux pôles associés de la Bibliothèque nationale de France pour l'histoire du livre et de la typographie, et qui témoignent de l'importance de Lyon dans l'histoire de la production imprimée depuis le XVe siècle,
  • l'École nationale des chartes à Paris, qui forme, par l'étude des méthodes de l'histoire et la critique des sources, des chercheurs pouvant se destiner aux métiers de la conservation,
  • l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques à Villeurbanne, où les futurs conservateurs de bibliothèques reçoivent leur formation professionnelle,
  • l'École normale supérieure, lettres et sciences humaines nouvellement installée à Lyon, vivier d'historiens, de philosophes, de linguistes et de littéraires.
L'institut propose des études comparées sur l'histoire du livre, organise journées d'études et colloques et propose, entre autres outils, base de 500 liens vers des sites web dans les domaines de l'histoire du livre, de l'écrit et des techniques graphiques ou un Répertoire des musées européens du livre, de l’imprimerie et de la papeterie.

2. L’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes

L’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes est une unité propre de recherche du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) dépendant du département scientifique Sciences humaines et sociales qui a pour mission la recherche fondamentale sur le manuscrit médiéval et la transmission des textes de l'Antiquité à la Renaissance. L’IRHT est chargé, en partenariat avec le Ministère de la Culture et le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la reproduction photographique des manuscrits médiévaux des bibliothèques municipales et universitaires de France. A ce titre, la filmothèque conserve quelques 65 000 microfilms et/ou cédéroms tandis qu'un fonds de 138 273 vues est aujourd’hui disponible en consultation à Orléans dont plus de 131 000 images ont été numérisées. Enfin, l'IRHT est à l'origine de publications disponibles sur le site Ædilis qui a pour objet la diffusion large et gratuite de publications scientifiques et pédagogiques sur les axes de recherche de l’IRHT autour du manuscrit médiéval et des disciplines de l’érudition.

3. L'Album des Sciences Sociales - Histoire du Livre

L'Album des Sciences Sociales propose une liste d'une quarantaine de site internet sur la thématique de l'histoire du livre. On retrouve ainsi la Cuneiform Digital Library Initiative, un projet international de "musée virtuel" visant à rendre accessibles en ligne les plus anciens textes de l'histoire de l'humanité (tablettes cunéiformes), une Chronologie de l'édition française au XXe siècle, chronologie couvrant la période allant de 1900 à nos jours (elle est régulièrement actualisée), interrogeable à partir d’un formulaire de recherche, ou encore le site Edicta qui relie les différents projets menés à l'Université de Toronto sur les dictionnaires anciens, français et anglais.

4. Lyon Référence Service

La bibliothèque municiaple de Lyon propose depuis quelques mois un service de questions-réponses appelé Lyon Référence Service. Ce dernier s´adresse principalement aux chercheurs qui désireraient faire une recherche approfondie dans l'un des trois domaines de spécialisation de la Bibliothèque municipale de Lyon dont le Livre ancien et histoire du livre, domaine dû entre autres aux collections importantes et anciennes conservées à la bibliothèque. A noter que la BM propose en ligne le compte-rendu d'une journée intitulée "Histoire du Livre : Quelles ressources en ligne ?"[pdf] (08 juin 2006).

5. Liste de diffusion BiblioPat

Je termine avec la liste de diffusion BiblioPat, liste de discussion associative née le 1er juin 2006, soutenue par l'association du même nom, s'adressant aux bibliothécaires qui s'interrogent sur le traitement de leurs fonds patrimoniaux afin de leur offrir « le moyen de confronter leurs expériences, d'exprimer leurs besoins, de communiquer leurs savoir-faire ». Bibliopat est hébergée par l'Enssib.

mardi 12 juin 2007

Journal of web librarianship


Un nouveau périodique professionnel semble avoir fait son apparition : il s'agit du "Journal of Web Librarianship", la revue du bibliogeek ^^, et est proposé par l'éditeur Haworth Press qui propose déjà de nombreux autres titres professionnels anglo-américains comme "Journal of Library & Information Services in Distance Learning", "Journal of Electronic Resources in Medical Libraries", "Journal of Electronic Resources in Law Libraries", "Journal of Access Services"...

Ce nouveau titre est destiné aux bibliothécaires en charges de produits numériques, de services de bibliothèques numérique et aux chercheurs qui réflechissent sur ces questions :

As the digital world for libraries quickly evolves, librarians need a dependable resource to find the latest and best information on how to fulfill their diverse roles and responsibilities within the virtual world. The Journal of Web Librarianship provides a needed forum for exploring the multidimensional applications of the Web in the library setting in the twenty-first century. This high quality quarterly journal presents peer-reviewed theoretical, research, and practical articles from leading experts related to Web librarianship in its many facets. Topics focus specifically on the issues that relate to the Web, including the integration of the Web into various aspects of library functions, Web page design, search engines, information architecture, and future aspects of Web librarianship. (...)
The Journal of Web Librarianship offers regular columns or sections on:

  • social communities and virtual spaces on the Web
  • web-related library projects in countries beyond the United States
  • reviews on books or other resources that are relevant to Web librarianship
  • periodic publishing of a research agenda for Web librarianship—including a review of the literature and identification of topics sorely needing research attention

Trois numéros sont annoncés sur le site déjà, mais uniquement proposés en prépublication. Cela signifie que tous les articles ne sont pas accessibles.

Dans le Volume: 1 Issue: 1 vous trouverez :

SOCIAL EYES

  • Welcome to Social Eyes /Brian S. Mathews

GLOBAL CONNECTIONS

  • The International Dunhuang Project /Sarah Beasley, Candice Kail

ARTICLES

  • Web Access to Electronic Journals and Databases in ARL Libraries  /Dana M. Caudle, Cecilia M. Schmitz
  • Stop Reinventing the Wheel: Using Wikis for Professional Knowledge Sharing /Anne-Marie Deitering, Rachel Bridgewater
  • A Literature Review of Academic Library Web Page Studies /Barbara Blummer
  • Firefox Search Plugins: Searching Your Library in the Browser /Michael Sauers
  • From Zero to Wiki: Proposing and Implementing a Library Wiki /Jon Haupt
  • Measuring the Success of the Academic Library Website Using Banner Advertisements and Web Conversion Rates: A Case Study /Michael Whang
Dans le Volume: 1 Issue: 2
 

EDITORIAL

  • What's in a Name

 SOCIAL EYES

  • Libraries' Place in Virtual Social Networks /Brian S. Mathews

 GLOBAL CONNECTIONS

  • The National Library of Jamaica's NLJdigital Project /Sarah Beasley, Candice Kail

 ARTICLES

  • Developing Collections of Web-Published Materials /Inga K. Hsieh, Kathleen R. Murray, Cathy Nelson Hartman
  • The Availability of Faculty Publication Databases from Library Web Pages /Barbara A. Blummer
  • Academic Library Websites: Balancing University Guidelines with User Needs /Emmett Lombard, Lesley A. Hite

 COMMUNICATIONS

  • A Global Library in a Local Society-Copenhagen City /Susanne Buus-Pedersen

Dans le Volume: 1 Issue: 3 vous pourrez découvrir :


 SOCIAL EYES

  • A Social Software Showcase: What Libraries are Doing with the Social Web /Brian S. Mathews

 GLOBAL CONNECTIONS

  • A Scottish Suite: Accessing Scotland's Culture and History Online /Sarah Beasley, Candice Kail

ARTICLES

  • Library Webmasters in Medium-Sized Academic Libraries /Jason Kneip
  •  Using Electronic Course Reserves to Promote Information Literacy of First-Year Students in a University Writing Program /Paul Victor, Jana Smith Ronan
  • Testing the Federated Searching Waters: A Usability Study of MetaLib /Marilyn Ochoa, Rae Jesano, John R. Nemmers, Carrie Newsom, Maryellen O'Brien, Paul Victor
  • A Student-Focused Usability Study of the Western Michigan University Libraries Home Page /Michael Whang, Donna M. Ring

 COMMUNICATIONS

  • Supporting Library Research with LibX and Zotero: Two Open-Source Firefox Extensions /Jon Ritterbush

 REVIEWS

  • Professional Readings on Librarianship and the Web
Seuls les articles du premier numéro sont accessibles. Les autres ne doivent pas êter écrits ou en tout cas ne sont pas accessibles en ligne. Néanmoins, pour chacun des articles proposés (dans la rubrique "articles" donc), un réusmé est disponible sur le site de l'éditeur.

mercredi 14 mars 2007

Revues d'étudiants en LIS


Je suis tombé dernièrement sur ce billet de OA Librarian évoquant un revue étudiante professionnelle (cela fait-il antinomique ?) en Sciences de l'information.

The University of Buffalo Department of Library and Information Studies publishes a peer-reviewed open access journal, Library Student Journal.
The Library Student Journal site also features a blog, forum, and a new listserv for library students internationally.
Thanks to Eli Guinnee, Editor-in-Chief

Parallèlement, je parcourais le blog des étudiants de l'EBSI où ils évoquaient La Référence et Cursus, bulletins des étudiants de l'école et je me posais la question de l'opportunité d'une telle publication en France. Ecrire des articles professionnels, faire des comptes-rendus de leurs stages, partager l'avancée de leurs travaux mais également autoriser une certaine lattitude en permettant des prises de positions... bref, dépasser la publication courte et irrégulière des billets d'un blogs pour une vraie revue professionnelle, en open-access, à la manière d'une BiblioAcid en quelque sorte.

A l'heure où les biblioblogueurs francophones (et en l'occurence français il me semble) tentent d'organiser un tant soi peu leurs initiatives à travers un BiblioCamp, il peut sembler étrange de revenir à l'idée de la publication d'une revue électronique mais je ne trouve finalement pas. Blog et revue n'ont pas les mêmes exigences, les mêmes contenus ni les mêmes processus de validation. Et je trouverais particulièrement intéressant que les étudiants en Sciences de l'information partagent et diffusent leurs réflexions avec la communauté professionnelle par ce biais également.
Vous en pensez quoi ?