Un site américain propose une page emplie des cartes géographiques qui apparaissent dans les éditions originales des livres de Jules Verne. Ce travail est le fruit de la collaboration de ce qu'on pourrait appeler les "fans" de Jules Verne : les Verniens.

Incidemment, la plupart des cartes utilisent le méridien de Paris comme premier méridien, la France n'ayant adopté le méridien de Greenwich qu'à partir de 1911.

Ci-dessous : la carte liée à Vingt mille lieues sous les mers