Vagabondages

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - animations

Fil des billets

jeudi 19 septembre 2013

Minecraft à la bibliothèque

Décidément, l'univers virtuel est le thème de cette rentrée.

Connaissez-vous Minecraft ?

Minecraft est un jeu de construction virtuel, un univers vidéoludique qui propose aux joueurs de construire leur environnement en ligne, seul ou de manière coopérative, en empilant des briques dont vous pouvez modifier la texture. Vous pouvez casser des briques, les ajouter dans votre inventaire, en fabriquer d'autres... tout suit ce parti pris graphique qui fait penser aux premiers âges du jeu vidéo, jusqu'aux personnages, animaux et monstres.

Le jeu en lui-même a été développé par un programmeur suédois, Marcus Persson, et son entreprise Mojang. Il est sorti en novembre 2011 après plusieurs versions de tests et a rapidement connu un succès important.  On peut acquérir une licence individuelle qui permet de se créer autant de compte qu'on veut, ce qui permet de faire jouer plusieurs joueurs à la fois, chacun dans sa partie. Si vous voulez en revanche organiser des sessions où plusieurs joueurs se rencontrent et interagissent, il vous faudra alors plusieurs licences. En septembre 2013, Minecraft revendiquait pas moins de 33 million d'utilisateurs.

Le but du jeu est d'explorer le monde, construire son environnement, survivre aux monstres qui peuvent surgir. Dans le mode survie, vous devez parcourir la carte pour récolter les blocs et les matériaux dont vous avez besoin en combattant des monstres et faisant attention à votre barre de vie. Dans sa version plus créative, vous pouvez vous déplacer en volant et accéder directement aux matériaux et à la plupart des objets du jeu pour vous permettre de vous concentrer sur l'aspect construction sans craindre de blessures par des ennemis. Deux modes finalement complémentaires (jeu d'aventure ou jeu de construction).

Quel intérêt pour les bibliothécaires ? 

De plus en plus de bibliothèques s'intéressent à ce jeu qui permet de solliciter l'imagination des adolescents (et des plus grands). Dans un billet datant de juillet 2013, Mica Meerbach recense une soixantaine de bibliothèques américaines qui se sont intéressées au jeu et l'ont proposé à l'occasion d'un événement (ici un concours de constructions expliqué pas à pas dans sa mise en œuvre) ou d'une offre de service pérenne, à l'exemple de la Darien Public Library qui a acheté son propre serveur Minecraft (avec vidéo tutorielles et albums de photos Flickr).

L'offre de service est alors plutôt large :

  • proposer aux joueurs de rejoindre le serveur de la bibliothèque (Mercer County Library) et partager un espace commun où rencontrer d'autres joueurs et évoluer, sous l'égide de la bibliothèque
  • organiser des ateliers de prises en main et de construction (Minecraft Club à la NYPL)
  • Lancer des concours de construction (mode créatif) : meilleure image, meilleure construction, meilleure architecture... (Baxter Memorial Library)
  • voire un "HungerCraft", sorte de mixte entre Minecraft et Hunger Games (mode survie)

L'occasion aussi de faire participer les jeunes dans la programmation de l'établissement. À la Ann Arbor Public Library, les joueurs ont été partie prenante du projet. Pas uniquement les jeunes d'ailleurs. Sur un serveur dédié, le mode créatif est utilisé pour reconstituer la ville de Ann Arbor telle qu'elle était en 1950, 1900 ou 1850. Un forum de discussion est proposé pour permettre les échanges entre les joueurs tandis que les participants au jeu de l'été (un jeu organisé tous les étés pour impliquer les habitants) pouvaient remplir des défis dans l'univers même du jeu. Cette utilisation, sous forme de reconstruction du passé, n'est pas sans rappeler des initiatives proposées dans Second Life par des collègues américains (reconstitution de maison d'écrivain, de monuments, voire ouverture d'îles qui vous immergent complètement dans un environnement donné pour des besoins historiques ou scientifiques...).

De leur côté, les professionnels ne chôment pas et, comme dans Second Life, on voit apparaître des reproduction de bibliothèques réelles (NYPL) ou imaginaires (bibliothèque de Poudlard). Vous trouverez ici un diaporama de quelques unes d'entre elles.

La bibliothèque municipal de Mattituck-Laurel, dans l'État de New-York a ainsi été complètement reconstitué dans le monde. Elle propose des liens vers le catalogue, et d'autres vers des jeux, des puzzles et autres activités pour les plus jeunes. Bien sûr, on retrouve des collègues en ligne pour faire aussi du renseignement.

Sur Actualitté, la médiathèque Louis Aragon de Martigues signalait en commentaire d'un article sur le sujet qu'un concours avait eu lieu dans son enceinte, visant à reproduire le plan de l'établissement dans le jeu Minecraft. Vous trouverez des images et un retour de l'événement sur leur site internet.

Comment faire ? 

Vous trouverez ci-après quelques retours d'expériences (en anglais) sur l'utilisation de Minecraft en bibliothèque :

Le second est un retour d'une petite bibliothèque sans grand budget ni beaucoup de postes libres.

D'abord pas forcément besoin de postes bien puissants. Minecraft existe aussi en version pocket pour les tablettes et pour la Xbox360 si vous possédez cette console. En mettant vos tablettes en réseau, vous pourrez ainsi faire jouer plusieurs jeunes avec une seule licence. Certes, c'est une version mobile donc limitée, mais c'est pour une première approche c'est pas mal (ou alors pour découvrir soi-même le monde avant d'être complètement dépassé par les jeunes).

Bien sûr, c'est le mode multijoueurs qui est plus intéressant, notamment en ce qu'il permet des interactions entre les joueurs et donc facilité la coopération et la constitution de communautés ludiques. Vous pouvez alors acquérir votre propre serveur si vous avez quelques connaissances dans le sujet ou faire héberger vos parties sur des serveurs tiers comme Minecraft Box, Servercraft, ou encore Redstone Host

La dernière solution, puisque nous sommes dans un cadre institutionnel, est d'acheter un espace sur MinecraftEdu. Cette version serveur éducation spécialement pensée pour les animations avec des groupes de jeunes permet d’avoir un contrôle plus fin sur la gestion du serveur, les options de la partie et d’attribuer des droits spécifiques à chaque joueur. Vous trouverez d'ailleurs sur ce site et le MinecraftWiki un grand nombre d'exemples d'activités à mettre en place. MinecraftEdu vous propose aussi un tutoriel pour bien prendre le monde en main et de nombreux conseils pour commencer. Pour les francophones, il existe d'autres wikis tout aussi intéressants.

Et en France alors ?

N'allez pas croire qu'il s'agit là encore d'une lubie américaine. En France, si une telle proposition vous intéresse, c'est auprès du groupe de l'AbF "Jeux vidéo en bibliothèque" que vous devez vous adresser. Ce dernier réfléchit à développer entre autres ce jeu dans les établissements hexagonaux.

Mais de nombreux établissements se sont déjà intéressés au jeu en lui-même, citons :

Des reproduction in world

Des ateliers de découvertes

  • À la Gaîté Lyrique de Paris, un atelier Minecraft a aussi été organisé en 2012
  • le réseau Médiatem de St Raphaël dans le Var qui vient d'organiser une animation, le 14 septembre dernier
  • la médiathèque d'Eperney proposait une découverte Minecraft en juillet 2013
  • la médiathèque d'Agneaux dans la Manche.
  • La médiathèque des Ulis propose un atelier cette année vendredi ou samedi après-midi.

Des animations plus poussées

  • La bibliothèque Annie Schwartz de Lyon 9e, en partenariat avec des élèves de 4e du collège Victor Schoelcher dans le quartier de la Duchère à Lyon ont utilisé le jeu de construction 3D Minecraft pour reconstituer une partie de l'univers d'un de leur roman préféré, Tobie Lolness de Timothée de Fombelle.
  • La médiathèque de Vaise, à Lyon, a proposé une animation "pictionary avec Minecraft" en juillet 2013
  • La médiathèque de Noisy-le-sec (cache google) a proposé un cycle de trois rendez-vous pour découvrir des crafts originaux et un atelier pour installer son propre serveur Minecraft en mai dernier (elle proposait un atelier découverte en octobre 2012)

Une mise à disposition des jeux

  • Sud-Ouest évoque une mise à disposition du jeu à la médiathèque de Gradignan cet été. 
  • En mars dernier, Minecraft et d'autres jeux vidéo étaient à l'honneur dans les médiathèques de Cergy et notamment dans la nouvelle médiathèque "Visages du Monde", à l'occasion de Cergy Play.
  • Médiathèque de Saint-Renan propose aussi de jouer sur place

ce à quoi on pourrait ajouter :

  • l'espace multimédia de Meudon qui proposait une soirée découverte en juin 2013
  • l'espace multimédia de Plouarzel qui a organisé un concours sur deux jours en avril 2013, avec différentes épreuves (Dé à coudre, arène, PVP, hunger game et survie)
  • Le cybercentre de Guérande qui a proposé une LAN Minecraft en juin 2013
  • Création d'un labyrinthe avec Minecraft à la cyberbase du Grand Nancy en juin 2013

Ca donne des idées, non ?

Voir aussi :

- Pinterest Minecraft in the library
- Minecraft in the classroom and library
- Attract teens to your library with Minecraft
- The wonderful virtual world of minecrraft and libraries

mardi 10 juillet 2012

FlashMob à la bibliothèque

Ou plutôt devant la bibliothèque.

A l'occasion de la 83e semaine du livre début juin, en Hongrie, une bibliothèque de comté a organisé un petit flashmob après les discours d'ouverture : il s'agissait de demander aux usagers de se rassembler discrètement devant la bilbiothèque et, à 16h, cloches sonnantes, de prendre leur livre préféré et de le lire pendant deux minutes.

Toutes les générations étaient rassemblées. Certains lisaient silencieusement, d'autres à voix haute. Sur la vidéo, on voit même des usagers commenter leur lecture. 

Vous trouverez des photos de l'événement sur le blog de la bibliothèque en question. Et ici, une vidéo.

jeudi 10 mai 2012

Haïku Speed Buildings sur la FrancoGrid

Je reviens dessus un peu tard mais le 14 mars dernier a eut lieu un Haïku Speed Building, une performance de construction 3D poétique, sur l'île Biblio de la FrancoGrid.

La FrancoGrid, c'est un équivalent opensource de Second Life, donc un univers virtuel, en l’occurrence francophone. Plus précisément, c'est OpenSim qui est cet équivalent opensource et la FrancoGrid, la partie francophone de cet univers. Avec l'évolution de plus en plus restrictive et onéreuse de Second Life, nombre d'utilisateurs des mondes virtuels ont préféré se retourner vers des solutions plus accessibles, dont la célèbre bibliothèque francophone du Métaverse

Cette dernière a déjà de nombreuses fois fait parler d'elle, notamment au travers des partenariats qu'elle a mis en place avec la municipalité de Rennes. On se souvient ainsi qu'en 2010 avait démarré OperaBis, un projet regroupant l'équipe de la bibliothèque, l'Opéra de Rennes et la ville de Rennes avec le soutien du Ministère de la culture qui a sélectionné ce projet dans le cadre de l'appel à projet "Services culturels innovants". il s'agissait alors de retransmettre dans une "opéra bis", modélisé en trois dimensions (avec billeterie, accueil, etc.) les première représentation de plusieurs spectacles joués simultanément dans l'opéra réel. Un système de réalité mixte déjà utilisé à Rennes en 2008 pour retransmettre le festival de musique des Transmusicales.

Cette fois, c'est avec la médiathèque des Champs Libres que la bibliothèque francophone du Métaverse s'est alliée. A l'occasion de la remise des prix du concours Twit'haïku (il s'agissait d'un concours de haïku, cette forme japonaise de poésie très courte, se déroulant 17 décembre 2011 au 17 mars 2012 et dont les propositions étaient publiées sur Twitter), plusieurs artistes tous bénévoles, et connectés depuis Paris, Marseille ou encore Tokyo se sont retrouvés dans l’univers virtuel Francogrid pour modéliser en direct un haïku en 3D parmi les lauréats, le tout en temps limité.

Comme un ouragan / Cuillère argentée / Dans le pot de confiture, Léna Polard (29)
2ème prix catégorie Jeunesse
Modélisé par les élèves du collège de l'Estaque et leur professeur Sébastien Simao (aka Tao Vacano)

D'autres images des oeuvres sont accessibles à partir du site de la bibliothèque francophone du Métaverse.

vendredi 8 octobre 2010

El Bibliocirco !

En Colombie se tient tous les ans à Medellin, le biblio-cirque. Une grande fête du livre et de la lecture qui, pendant près de dix jours, mélange lectures, spectacles, jeux de cirques, rencontre autour d'une même thématique. 2010 a vu Lewis Carol à l'honneur

Cette Fiesta del Libro (programme), est organisée dans un endroit ouvert et accueillant, le jardin botanique. Tout le monde est le bienvenu, à commencer par les publics pauvres, enfants difficile, de la rue. Plus largement, il s'agit d'amener les visiteurs (plus de 7.000 !) à la lecture et aux jeux en leur proposant nombres d'activités de divertissements mais aussi de formations.

Le Livre et la lecture sont synonymes de couleurs, de sourires, de spectacles et de joies. Un moment de partages de connaissances et d'histoires, de rencontres avec les auteurs. C'est ça, le Bibliocirco. Un evenement rendu possible par la Alcaldía de Medellín, forcément, le réseau de soutien à la lecture Comfenalco Antioquia et la Fundación Ratón de Biblioteca qui s'intéresse aux enfants lecteurs. Le Bibliocirco se veut un espace qui lie le ludique et l'apprentissage par le biais de la lecture.

Quelques photos...

Profil facebook de l'événement

dimanche 21 juin 2009

bibliothèques estivales

"Si tu ne viens pas à la bibliothèque c'est la bibliothèque qui viendra à toi."

Je relai ici deux projets intéressants d'animations estivales proposées par des bibliothèques.

1°) Bibliothèques de rue à Nanterre

La première est l'initiative du réseau de bibliothèques de Nanterre qui, comme chaque année, profite des beaux jours pour investir les rues de la ville à l'occasion d'une opération « Bibliothèques de rue ».

Dans quatre quartiers de la ville, les bibliothécaires sortent des caisses de livres pour les installer en plein air, sur des tapis près des aires de jeux. Les enfants, les jeunes et leurs parents peuvent ainsi profiter de moments de détente et de plaisirs autour des livres. Et même si ces ouvrages ne peuvent être empruntés, les médiathèques restent ouvertes tout l'été.

D’autre part, une « espace lecture » s’installe également au Palais des sports. Les jeunes de 10 à 14 ans accueillis dans le cadre du « Pôle Animation » pourront eux aussi profiter de l’été pour découvrir le plaisir de se plonger dans des livres, bandes dessinées, mangas, livres jeux, livres de photos, documentaires, textes courts, revues…

Une initiative qui n'est pas sans rappeler, dans un autre registre, les projets bibliothèque de rue et internet de rue de l'association ATD Quart Monde. Un autre registre puisqu'il s'agissait pour l'association de s'adresser aux enfants de milieux défavorisés et à leurs familles tandis que le réseau des médiathèques de Nanterre ne semble pas privilégier cette population mais plutôt mettre en avant la lecture détente dans des lieux ouverts. 

Je trouve ce genre d'initiatives vraiment intéressantes.


image prise sur le site municiaple de la ville de Liège :




2°) BU-Plage à Angers

Le deuxième exemple que je voulais citer est celui de la bibliothèque universitaire d'Angers qui organise cette année une opération "BU-plage".

En soi, l'initiative n'est pas neuve et j'ai souvenir de plusieurs bibliothèques ayant organisé ce genre de paquets surprise pour une occasion spéciale (la fermeture d'un établissement le temps qu'ouvre la nouvelle médiathèque) ou pour les vacances d'été. Il me semble d'ailleurs que c'est le cas par exemple à la bibliothèque municipale de Grenoble.

Ce qui l'est plus, surprenant, est que l'initiative vienne d'une bibliothèque universitaire que l'on verrait plus dans un registre d'aide au travail, de soutien à la recherche plus que d'une lecture loisir. Ce n'est cependant pas la ligne qu'a adopté le SCD d'Angers qui se place avec la même conviction sur ces deux fronts et démontre avec brio qu'ils ne sont pas aussi antinomiques qu'on pourrait le croire, leur politique culturelle, le BUA'bloc mis en place en sont quelques exemples.

Pour revenir à cette opération donc, le conservateur Daniel Bourrion explique :

Nous proposons donc à nos usagers, en cette fin d’année universitaire, 84 kits-été constitués selon un principe très simple : nous avons demandé aux personnels volontaires de la Bu de construire, autour des thématiques qu’ils inventeraient, des regroupements (5 documents maxi) de romans et/ou BD.

Les paquets sont fermés. L'emprunteur n'en connaît pas le contenu a priori sinon le titre thématique (mais du coup, comment se fait l'emprunt des exemplaires ? Le bibliothécaire à la banque ouvre le paquet et se cache du lecteur ?). Ce que je trouve vraiment intéressant comme initiative également est que ces sachets comportent des petits plus, ce que D. Bourrion appelle les éléments essentiels de l’été et qui rappellent aussi discrètement qu'impérativement que ce n'est pas parce qu'il fait bon et chaud qu'il faut arrêter de se protéger. Les sachets proposent donc des trucs pour sentir bons, des miniatures de crème solaire et surtout des préservatifs. Que voilà une excellente idée ! Le tout pour une somme minime puisque ces items ont été offerts par la médecine préventive de l'université et des pharmacies locales.

Du coup, 84 kits peuvent paraître peu mais il sera intéressant à la rentrée de se pencher sur les retours d'une telle opération. A cette fin, ont été glissés également au fond des sacs de petits questionnaires pour avoir un retour qualitatif de la part des principaux intéressés.

Encore une initiative à suivre...


Et vous, dans votre bibliothèque, vous faites quoi ?

vendredi 23 mai 2008

Les expériences de la bibliothèque du Congrès

On en a probablement parlé en son temps, mais je suis retombé dessus récemment : en avril, la bibliothèque du Congrès a mis l'accent dans son offre de service sur l'interaction avec ses usagers via le service : http://www.loc.gov/experience/inside.html

Il a s'agit pour elle, en effet, de proposer à ces derniers de manipuler des trésors rares et anciens, donc précieux en les rendant plus accessibles, d'une manière dynamique. Des documents comme la Waldseemüller map, la première à inclure le nom "America", le brouillon de la déclaration d'Indépendance, une Bible de Gutenberg... étaient proposés de feuilleter les documents page par page. 

Apparemment, l'expérience interactive va plus loin qui vous propose, en plus de feuilleter les documents, d'écouter les experts ou de participer à des jeux éducatifs, notamment via une technologie tactile. Enfin, il est possible de personnaliser le tout en se créant un compte sur MyLoC.org dans lequel conserver documents et objets (un compte en lien avec leur gestion des identifiants Live ID).



Une façon originale d'offrir une nouvelle dimension aux expositions en ligne.

The new Library of Congress Experience is a powerful celebration of the important role our libraries play in providing free and open access to knowledge. Libraries are vibrant places that spark imagination and inspire lifelong learning.

L'occasion aussi d'impliquer collègues et usagers sur l'histoire des Etats-Unis en leur proposant de partager des exemples personnels "d'inspiration et de créativité".

As a librarian you know firsthand the value of your library to the community and those you serve. By connecting your patrons with knowledge, you challenge them to think in new and critical ways, thus empowering them to achieve and become active participants in society. As part of our efforts to fully celebrate America’s libraries, we’ve launched Inspiration Across the Nation. With this campaign we invite you, your colleagues and patrons to make an impression on history by sharing personal examples of inspiration and creativity.