Vagabondages

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - francophonie

Fil des billets

vendredi 11 mars 2011

Semaine de la Francophonie 2011

C'est presque un marronnier sur ce blog, presque, car j'ai laissé échappé quelques années, mais régulièrement depuis 2005 je me suis fait l'écho ici de la semaine de la francophonie (2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010).

1. La semaine de la Francophonie.

La semaine de la Francophonie, c'est la manifestation française aboutissant à la Journée internationale de la Francophonie, prévue le 20 mars prochain.

Au Québec, cette fête trouve son écho dans la Francofête, dont la quinzième édition se déroulera du 4 au 27 mars 2011 avec pour slogan "Le français, pour agir ensemble". Des manifestations seront aussi organisées notamment en Belgique, du 12 au 20 mars 2011, pour "La langue française en fête" sous le thème des solidarités, et en Suisse où les francophones sont invités à "prendre langue", c'est-à-dire établir des liens et éprouver de nouveau une forme de solidarité par le biais des mots. 

Haïti n'est pas oubliée. Cette année, l'Organisation internationale de la Francophonie et l'Agence universitaire de la Francophonie dont Port-au-Prince accueille le siège de l'antenne régionales pour la Caraïbe, organisent également des manifestations depuis le début du mois de mars sur l'île (projections, lectures, expositions, émissions...). Une façon de souligner et de rappeler l'importance des solidarités, ici francophones, pour la reconstruction d'Haïti. L'Agence universitaire de la Francophonie fête cette année ses 50 ans.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie née le 20 mars 1970, date de la signature du Traité de Niamey initié par Léopold Sédar Senghor, Habib Bourguiba, Hamani Diori et Norodom Sihanouk, est fondée sur le partage de la langue française et des valeurs universelles. Elle a fait de la reconnaissance et de la promotion de la diversité des cultures un facteur de dialogue et de paix au service du développement et compte aujourd’hui 75 États et gouvernements dont 56 membres et 19 observateurs.

Et en France alors ? En France, vous retrouvez ce thème central de la solidarité décliné avec l'opération des Dix mots : Dix mots qui nous relient. Tous les ans en effet, dix mots sont ainsi mis à l'honneur, parfois choisis par des hommes et femmes de sciences comme en 2005, parfois l'occasion de mettre un écrivain à l'honneur comme Sédar Senghor en 2006, l'occasion également de partir à la rencontre d'autres cultures comme en 2007 à la suite d'écrivains francophones. En 2009, les manifestations et le choix des mots s'inscrivaient dans les festivités anniversaires du Ministère de la Culture.

2. Dix mots pour tout changer

2011 se veut une année autour du lien. Ce sont donc des mots autour de cette thématique qui ont été retenus : accueillant, fil, avec, cordée, harmonieusement, agapes, réseauter, chœur, complice, main. Ces mots vous sont proposés, définis à leur façon par des écrivains connus. Ces mots vous sont offerts. Offerts à votre envie, à votre imagination, à votre créativité. Offerts à dire, à écrire, à « slamer », à calligraphier, à représenter.

Vous êtes dès lors invités à composer un texte court contenant chacun de ces dix mots et participer ainsi à la Chaîne des mots. On se croirait presque dans une émission des Papous dans la tête, l'émission France-Culture de Françoise Treussard réunissant des écrivains jongleurs de mots joliment OuLiPiens, dont l'émission d'ailleurs du 20 mars se déroulera depuis le Salon du Livre de Paris. Et si vous êtes joueurs, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France de l'AUF, dans le cadre de l’opération « Dis-moi dix mots » propose dix autres mots faisant l'objet d'un concours demandant de raconter un fait-divers en utilisant les mots : baladeur,crescendo, escagasser, remue-méninges, mentor, zapper, cheval de Troie, mobile, galère, variante.

Dernier jeu, dont je ne pense pas qu'il soit lié même si la date de rendu est fixée au 20 mars 2011 à 12h SLT est ce concours de Build, de constructions, autour du thème "Lettres et mots" lancé par la Bibliothèque Francophone du Métaverse. La fidélité au thème, la qualité et l'originalité seront les critères essentiels du jury et les gagnants se partageront 20.000 L$ (environ 80 US$).

Vous êtes invités enfin à participer au projet WikiLF, un wiki où les internautes peuvent voter ou proposer un équivalent à un terme étranger soumis par la Commission générale de terminologie et de néologie, ou encore soumettre à l’avis de la Commission un nouveau terme accompagné de sa définition.Ce qui nous éviterait parfois des traductions, sitôt décrétées, sitôt oubliées.

Un événement à suivre aussi sur Facebook et sur Twitter.

lundi 17 janvier 2011

Actif CFi

Si vous ne suivez pas le blog du CfI, je vous conseille vivement d'ajouter ce dernier dans votre agrégateur. Le CfI désigne le Comité français de l'IFLA, une instance qui œuvre pour la promotion de la francophonie au sein de l'association internationale et, plus largement, dans le monde des bibliothèques et de l'information.

Cela passe par plusieurs actions comme un soutien aux associations professionnelles francophones pour leur adhésion au sein de l'IFLA, la traduction des documents produits par l'IFLA en français à commencer par celle des communications présentées lors des congrès annuels, l'attribution de bourses afin de faciliter la participation des professionnels à ces mêmes congrès, qui change de continent tous les ans.

1. Élections au sein de l'IFLA

Cette année, pour l'association internationale, se dérouleront des élections. Des élections au sein des sections de l'IFLA en premier lieu. Ces sections sont animées et administrées par un groupe de collègues élus par les membres de l’IFLA, et qui constitue ce qu’on appelle le « comité permanent » de la section. Or donc, 2011 est une année d’élections au sein de l'IFLA, notamment pour renouveler ces comités. Le nouveau mandat va courir sur la période 2011-2015. Aussi, si un travail dans une de ces sections -et il en existe une quarantaine, largement de quoi couvrir vos centres d'intérêts- n'hésitez certes pas à vous rapprocher du Comité français afin qu'il vous conseille et vous soutienne dans votre démarche. Une présence francophone n'est jamais de trop. 

Dans le même ordre d'idée, avec le renouvellement duGoverning board, ou conseil d'administration, de l'IFLA, le Comité français soutien la candidature d'un français, Frédéric Blin, actuellement directeur de la conservation et du patrimoine à la Bibliothèque Nationale Universitaire (BNU) de Strasbourg (France).

2. Programmes de Bourses

Le CfI propose également des bourses pour participer aux congrès professionnels internationaux. Cette initiative, déjà importante dans le cadre de la participation de professionnels français, devient incontournable pour celle d'autres professionnels francophones.

Sont concernés le congrès annuel de l'IFLA dont la session 2011 se tiendra du 13 au 18 août prochains à Puerto Ricosous le thème "Libraries beyond libraries: Integration, Innovation and Information for all".  Pour information, la session 2012 qui verra les 85 ans de l'association et la 78e conférence se tiendra quant à elle à Helsinki, en Finlande. Il s'agira également de fêter les 100 ans de l'association des bibliothèques finnoises (vidéo).

8 à 9 bourses seront ainsi proposées pour la participation du Congrès de Porto-Rico, dont 1 à 2 permettront d'assister au 2e Congrès mondial de l'AIFBD, l'association internationale francophone qui se tiendra en Martinique, Université des Antilles et de la Guyane, du 9 au 12 août 2011 sous le thème " Francophonies, bibliothèques et développement durable" (cf. l'appel à communications).

En outre, et pour la première fois, le CfI propose cette année 1 à 2 bourses pour assister au Congrès de LIBER 2011, à Barcelone, du 29 juin au 02 juillet 2011. Le thème de cette session est : "Getting Europe ready for 2020: the library's role in research, education and society" et vous pouvez d'ores et déjà suivre le hashtag sur twitter #LIBER2011BCN.

Cette Ligue des bibliothèques européenne de recherche forme un réseau de bibliothèques nationales, universitaires et de recherches en Europe et fêtera cette année ses 40 ans. Pour information, la Ligue a ouvert uncompte sur SlideShare où vous retrouverez certaines communications.

vendredi 6 novembre 2009

Concours de biblioclips francophones

En 2007, les bibliothèques de la ville de Montréal ont proposé un concours un peu particulier à l'intention de leurs usagers : il s'agissait pour eux de tourner des courts métrages d'inspiration libre et de une à deux minutes environs mettant en valeur la bibliothèque ou la culture dans la ville. Les biblioclips étaient nés. Un événement reconduit l'année suivante qui a vu la distribution de plusieurs milliers de dollars canadiens aux heureux lauréats. En deux ans, près de 300 personnes se sont réunies autour de la création de 130 courts-métrages.

L'année suivante, à l'occasion de son dixième anniversaire (1998-2008), la Bibliothèque francophone multimédia de Limoge a réitéré l'événement et proposé aux usagers de mettre la bibliothèque au cœur de leurs réalisations. Les candidats pouvaient bénéficier de soutien technique et de formation de la part des ateliers multimédia de la Bfm et comme dans tout concours pouvaient être remporté des équipements tels que matériel vidéo, informatique ou lecteurs MP3. Les clips retenu sont accessibles sur le site de la Bfm.

L'idée semble mobilisatrice et il est proposée cette année de l'étendre à d'autres bibliothèques de la francophonie : si Montréal et Limoges sont de nouveau dans la course, l'ensemble des villes et des bibliothèques de la francophonie est invité à participer et proposer un biblioclip autour des thèmes "Bibliothèque" et "Monde".Le site internet créé pour l'occasion rassemble à ce jour les candidatures de Bujumbura (Burundi), Libreville (Gabon), Limoges (France), Marrakech (Maroc), Montréal (Canada) et Rouyn-Noranda (Canada) tandis que la page Facebook rassemble quelque 138 membres.

Le réseau des bibliothèques de Montréal propose une page dédiée à ce nouvel événement qui précise : Le projet BIBLIOCLIP – MONDE 2010 est réalisé pour concrétiser le renouveau des bibliothèques publiques comme lieu de médiation culturelle et de favoriser les échanges entre les bibliothèques de la francophonie.

Comme se termine le premier exemple de vidéos présenté sur cette page (exemples à visionner absolument, ils sont vraiment extraordinaires !)

"Alors qu'est-ce t'attend pour t'inscrire ? C'est fun !"

jeudi 17 septembre 2009

L'Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes

Je ne me souviens pas avoir vu de billet dessus mais le 8 juillet dernier, le comité de dépouillement des votes à l'élection au Conseil d'administration de l'Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes (AIFBD) s'est réuni à Genève.

Cette association est née en février dernier affirme son site mais a tenu son premier congrès en marge de celui québécois de l'IFLA en 2008. L'idée et le projet cepandant en sont encore antérieurs puisque dès août 2004, au congrès annuel de Buenos Aires, le caucus des Francophones de l’IFLA entérinait l'idée d'une association francophone pour coordonner les projets et affirmer davantage la présence de la Francophonie sur le plan international dans le monde des bibliothèques et des centres de documentation.

En plus de ce congrès dont une seconde édition ou du moins une présence francophone était organisée lors du récent Congrès de Milan, l'AIFBD gère le Programme ViceVersa : un programme d'échange entre professionnels francophones des bibliothèques.

L’objectif général du programme ViceVersa est de favoriser la coopération et l’échange de compétences en bibliothéconomie, documentation et sciences de l’information dans le monde francophone. Le moyen retenu en ce sens consiste à permettre chaque année à un certain nombre de professionnels francophones de réaliser un échange en milieu de travail.

Pour participer, il faut être membre de l'AIFBD Cette inscription donne accès à la base de données permettant la recherche et la consultation de l’ensemble des fiches des autres candidats. Et le rôle de l'association s'arrête là. A charge pour le candidat d'obtenir l’autorisation de son organisation de participer à un échange professionnel en milieu de travail, trouver ce professionnel avec qui organiser un échange, faire approuver par son organisation le choix du professionnel avec qui l’échange aura lieu et prévoir les termes de l’échange (durée et dates, rémunération, logement, horaire de travail, etc.

L'AIFBD maintient également la liste de diffusion BiblioDoc qui s’adresse aux professionnels francophones donc. Cette liste est née en 2005 par le regroupement des francophones de l’IFLA, avec l’appui de l’agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF) pour servir d’outil d’information et de communication aux professionnels francophones du domaine ainsi qu’à l’ensemble des bibliothèques et centres de documentations de la francophonie.

Cette liste de distribution a donc pour objectifs de favoriser une meilleure coopération entre les bibliothécaires et documentalistes francophones de tous les continents, de permettre un transfert efficace des connaissances professionnelles et un accès plus facile à l’information internationale francophone en matière de bibliothéconomie et de documentation. Elle a aussi pour objectif de créer un réseau de professionnels francophones du milieu ayant à cœur la promotion de la langue française dans leurs activités.

Les messages de Bibliodoc se veulent pour l’instant exploratoires, nous ne voulons imposer de thématiques puisque nous voulons connaître vos besoins, vos idées, vos interrogations. Nous voulons donc façonner cette liste avec vos débats et vos questions sur des sujets professionnels. Ainsi les thématiques se dégageront d’elles-mêmes et elles seront éventuellement proposées à la communauté.

C'est d'ailleurs via cette liste qu'on a pu connaître récemment le nouveau bureau de l'association. En effet, les candidats élus se sont réunis ensuite au congrès de l'IFLA à Milan pour se répartir les responsabilités au nouveau Conseil, à dire vrai une validation des postes occupés déjà à titre provisoire par les membres :

Président : Réjean Savard, Canada
Vice-président : Pascal Sanz, France
Deuxième vice-présidente : Samia Kamarti, Tunisie
Trésorier : Jacques Hellemans, Belgique
Trésorier adjoint : Élie Youmba, Gabon
Secrétaire : Mouna Benslimane, Maroc
Secrétaire adjointe : Madeleine Duparc, Suisse

mardi 10 mars 2009

Des mots, des mots en francophonie

Alors que tout le monde parle du printemps des poètes qui a lieu en ce moment même du 02 au 15 mars, il n'en faut pas oublier que le semaine suivante est la semaine de la francophonie : une semaine qui met notre langue à l'honneur et qui se voit cette année, placée sous le signe de l'avenir.

Il s'agira de montrer que demain peut se dire en français et que notre langue dispose de toutes les ressources nécessaires pour s’adapter aux évolutions du monde. Qu’ils relèvent de la science et des techniques ou qu'ils expriment un regard sur le monde, les dix mots choisis illustrent la capacité de notre langue à dire et à imaginer l'avenir

Tous les ans, dix mots sont ainsi mis à l'honneur, parfois choisis par des hommes et femmes de sciences comme en 2005, parfois l'occasion de mettre un écrivain à l'honneur comme Sédar Senghor en 2006, l'occasion également de partir à la rencontre d'autres cultures comme en 2007 à la suite d'écrivains francophones.

Wordle: semaine-francophonie

La Semaine prend place en 2009 dans le cadre des manifestations organisées pour célébrer le 50e anniversaire de la création du ministère de la Culture et certains des dix mots choisis, apprend-on, renvoient à ses principaux domaines de compétence : le patrimoine (pérenne), la création (désirer, transformer, vision), les industries culturelles (clic, capteur, compatible)...

Cette année, les mots retenus évoquent l'avenir. Certes, quand on voit les signatures au bas du livret, on se sent moins enjoué, mais je voudrais en profiter pour revenir sur une initiative proposée déjà précédemment ici. Je vous propose donc de vous emparer de ces mots et de proposer un texte, une poésie pourquoi pas en référence au Printemps des poètes, une petite création littéraire contenant ces mots imposés. Un petit jeu OuLiPien en somme. Vous êtes partant ? La semaine se termine le 20 mars avec la journée mondiale de la francophonie. L'occasion alors de réunir toutes ces créations et de prendre plaisir à leur (re)lecture, tout simplement.

mardi 6 mars 2007

La semaine de la Langue Française.

Du 10 au 20 mars 2007 (date de la journée internationale de la francophonie) se tiendra la 12e semaine de la langue française. Ca commence à devenir un marronnier sur ce blog ^_^. Pour information, la date du 20 mars a été retenue en commémoration de la signature, en 1970 à Niamey (Niger), du traité portant création de l'ACCT, aujourd'hui Organisation internationale de la Francophonie. Une journée placée sous le signe de la différence selon M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie :

"Vivre ensemble, différent". C’est en ces termes que nous avons choisi de célébrer, ce 20 mars, la Journée internationale de la Francophonie. Car ces mots sont là pour nous rappeler tout ce qui nous rapproche, mais aussi tout ce qui nous sépare, pour nous rappeler ces différences précieuses qui font la diversité et la richesse de la communauté francophone, mais aussi ces différences intolérables qui fondent l’action de la Francophonie.

Cette année, donc, dix nouveaux mots de la langue française ont été choisis pour nous faire voyager. Dix "mots migrateurs" venus de Turquie, d'Allemagne, de Grande-Bretagne... illustrer la capacité de la langue à s'enrichir de la diversité de la rencontre avec d'autres cultures, d'autres peuples. L'occasion de replonger avec curiosité dans l'histoire de notre langue et de partir à leur suite à travers le monde, à leur suite et guidé par des personnalités aussi passionnantes qu'Henriette Walter, Nina Catach ou Marie-José Brochard qui nous racontent ces liens qu'entretiennent le français et le monde.

Les mots circulent, ils vagabondent. Ils s'installent dans un nouvel endroit. En repartent enrichis, transformés. Ils viennent de l'extérieur, se sentent vite adoptés et leur origine ne se voit guère discutée. Qui songe aujourd'hui à la provenance d'un abricot, premier des dix par ordre alphabétique, à l'origine arabo-hispanique albaricoque ? Qui se doute de l'origine occitane d'un amour, issu de l'amor latin ? Cette année, vous rencontrerez également le turc Bachi-Bouzouk, le breton Bijou (venu de bizou, dérivé lui-même de Bîz, doigt), l'italien Bizarre, l'allemand Chic (schick signifiant à l'origine "justesse, convenance", d'où ensuite avoir du chic, avoir de la tenue), l'anglais Clown qui à l'origine désignant un lourdaud. Les trois mots restants ne sont plus des emprunts mais des mots français qui ont à leur tour été adoptés dans de nombreuses langues étrangères : il s'agit de Mètre, apparu à la Révolution Française pour uniformiser les différents systèmes de mesures en vigueur sous l'Ancien Régime, de Passe-Partout, un mot ni emprunté, ni hérité, mais bien créé au XVIe siècle, et le verbe Valser apparu au XVIIIe siècle.

Cette année encore de nombreuses manifestations sont attendues en France et dans le monde pour mettre en valeur la langue française et ces dix mots. Expositions, jeux, contes, productions collectives, scolaires, ateliers, films, animations seront proposés toute la semaineà travers des initiatives publiques et privées. Des outils pédagogiques seront distribués et sont accessibles sur le site de la Semaine.

Une de ces manifestations est la caravane des mots, à l'origine Rhône-alpine mais qui depuis a essaimé dans le monde. Un premier forum des caravanes s'est d'ailleurs réuni à Lyon en octobre 2006. La caravane propose des intervention artistiques multidisciplinaires (arts visuels, conte, slam, spectacles vivants, écritures) autour des dix mots dans des structures aussi différentes que les MJC, des centres de formation, des maisons de retraites... afin d'aller à la rencontre des publics et de témoigner de leur créativité.

Une liste complète des manifestations est disponible sur le site officiel.


Le Québec, la Suisse et la Belgique organisent également des opérations pour fêter la langue française à l’occasion de la Journée internationale de la francophonie le 20 mars 2007. La Belgique a pris pour thème « Les mots cœur/ Les mots-queurs » et a choisi Liège comme « Ville des mots ». Sa "langue française en fête" souligne la vitalité du français en valorisant des mots tendres et impertinents et mettant en valeur des mots actuels comme aguiche, blogue, centime, citadine, courriel, façadisme, mentor, mercatique, papillon, voyagiste.


La Suisse présente la même liste que la France tout en ayant proposé le mot clown, tandis que le Québec partage avec la liste française deux mots : passe-partout et valser avec pour thème « Dire le monde en français ». C'est la "Franco-fête" qui se déroule du 02 au 25 mars et possède par ailleurs ses dix propres mots : clavarder, éolien, équitable, florilège, jarnigoine, multicolore, passe-partout, pluriel, savoir-faire et valser. Toujours au Québec, le 9e rendez-vous de la francophonie se déroule, lui, du 09 au 25 mars. Différentes manifestations, sous l'apparence d'autants de "rendez-vous", mettront l'accent sur l'apport historique et contemporains des premières nations à la construction identitaires des différentes communautés canadiennes. Ainsi, il est possible d’établir des correspondances entre ces différentes manifestations qui illustrent la variété du français dans le monde.