On parlait de la beauté des mots précédemment, et bien laissez-moi vous présenter "Save the Words", un site qui revient sur la vitalité del a langue (certes anglo-saxonne en l'occurence, mais parfaitement adaptable au pays de Molière).

Le site revient sur l'importance des mots et, partant du principe qu'une langue est bel et bien vivante, veut résolument protéger les mots d'une désolante et fatale disparition. Derrière un habillage en flash, et un fond sonore des plus touchants (les mots interpellent l'internaute d'un "hello !", "over here !", "Pick me !", "save me !", vous est donné la possibilité d'adopter un mot et de le sauver, le propager pour lui redonner une seconde vie. Lorsque vous cliquez sur un mot, le site vous en donne la définition, une rapide mise en contexte, et un petit formulaire vous permettant de l'adopter.

Le contrat d'adoption stipule alors : "I hereby promise to use this word in conversation and correspondence, as frequently as possible to the very best of my ability." (Je, soussigné, promets d'utiliser ce mot dans mes conversations et correspondances aussi souvent que possible au mieux de mes capacités).

Le coeur tout ému et les larmes aux yeux, je n'ai pu m'empêcher d'adopter un mot, en l'occurence l'adjectif "embolimaeal" qui, comme son nom ne l'indique pas du tout, désigne ce qui peut être placé dans un calendrier. Ouais, bon, pas facile à placer dans un SMS...

En retour j'ai eu droit à ce superbe certificat, tamponné de l'Oxford University Press. Yes Sir.

embolimaeal.jpg

Ce que je trouve sympa aussi, est la possibilité d'acheter un t-shirt avec le mot écrit en gros sur la poitrine. Voilà qui va faire des jaloux, ou du moins susciter des questions. Pas facile de se balader avec "Agonyclite" (membre d'une secte hérétique qui se tient debout plutôt que s'agenouille), "Oporopolist" (vendeur de fruits), "Sireniform" (qui a les deux jambes jointes en une), "Foppotee" (personne butée) ou "nubivagant" (qui se meut dans les nuages). Mais j'adore l'idée ^_^