Vagabondages

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - prêts

Fil des billets

dimanche 3 juillet 2011

122 ans de retard !

J'adore ce genre d'anecdote :

« Les plantes insectivores », de Charles Darwin, avait été emprunté à la bibliothèque de l’Ecole des arts de Camden, près de Sydney, en 1889. Il a été rendu début juin à la bibliothèque, qui appartient à présent à la municipalité de Camden.

(...)


L’ouvrage a fait partie pendant cinquante ans de la collection d’un vétérinaire désormais à la retraite, Ron Hyne. Il a donné le livre, avec d’autres, à l’université de Sydney le mois dernier.

L’université a alors découvert le tampon signalant qu’il avait été emprunté à la bibliothèque de Camden et a décidé de retourner l’ouvrage, avec quelque 122 ans de retard.

(...)

Selon Linda Campbell, le livre, qui compte plusieurs illustrations de plantes en noir et blanc, est en excellente condition au regard de son âge.

Les autorités n’ont pas encore demandé d’expertise sur sa valeur financière.

Le livre pourra être consulté mais ne pourra plus désormais être emprunté.

source : azygma.be

jeudi 18 juin 2009

Amnistie à la BAnQ

La BAnq, ou Bibliothèque et Archives nationales du Québec, est une vaste institution culturelle qui regroupe la Grande Bibliothèque, le Centre de conservation et neuf centres d'archives (Montréal, Québec, Gatineau, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Iles, Sherbrooke et Trois-Rivières). Elle a pour mission d'acquérir, de conserver et de diffuser le patrimoine documentaire publié, archivistique et audiovisuel du Québec ou relatif au Québec.

En mai dernier, donc, pendant une semaine, la Grande Bibliothèque a lancé une vaste opération d'amnistie envers les usagers qui rapporteraient des documents qu'ils auraient oubliés de rendre. Les amendes ont donc été effacées des comptes abonnés, à la condition cependant du bon état des documents retournés.

Le communiqué de presse explique ainsi cette démarche :

Le but de cette initiative exceptionnelle, qui coincide avec le 4e anniversaire de l'ouverture de la Grande Bibliothèque, est double. D'abord, l'amnistie permettra à BAnQ de récupérer des documents sortis de ses collections depuis un certain temps; de plus, elle donnera la possibilité aux usagers de retrouver leurs privilèges d'abonnés et de jouir pleinement des richesses que leur offre la Grande Bibliothèque.

Une façon enfin de faire revenir des usages qui n'osaient plus venir. Je trouve pour ma part l'opération intéressante et certainement fructueuse. On pourrait réflechir à la mettre en place également dans nos établissements. Une façon simple de récupérer les documents tout en faisant de la communication autour de la bibliothèque.

Rappelons au passage que la Bibliothèque et Archives nationales du Québec sera, du 19 au 21 juin 2009, l'invitée d'honneur du Salon international du livre ancien et de l'estampe qui, pour la deuxième fois, se tiendra sous les verrières rénovées du Grand Palais, à Paris.


Mise à jour : Nicolas Dickner sur son site "Hors Champs" annonce une initiative toute aussi originale dans le réseau des bibliothèques publiques de San Francisco : une amnistie permanente pour les usagers qui justifient leur retard de manière créative. Du genre “des extraterrestres m’ont kidnappé durant 3 semaines afin de me soumettre à des expériences sensorielles.”, précise-t-il. J'adore cette idée ^^

Ceci dit, ces excuses ne sont acceptées que pour les amendes de moins de 5 dollars.