Vagabondages

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - services

Fil des billets

mercredi 19 janvier 2011

Les bonnes pratiques des applications Web mobiles avec le W3C

Le billet n'est pas de moi mais d'un autre blog intitulé : Services mobiles. Ce dernier, plutôt orienté commerces, propose néanmoins certains billets intéressants sur la percée des services pour et sur mobile dont nos institutions pourraient s'inspirer.

Il s'agit donc de signaler les recommandations du W3C en terme d'applications mobiles, parues mi-décembre 2010 et issues d'un groupe de travail justement sur ces applications pratiques. 

The goal of this document is to aid the development of rich and dynamic mobile Web applications. It collects the most relevant engineering practices, promoting those that enable a better user experience and warning against those that are considered harmful.

Services Mobiles a traduit une partie du document et nous propose donc les recommandations suivantes :

  • Épargnez le réseau : Maîtriser les protocoles réseaux du Web permet de réduire la latence et de chasser le superflu.
  • Libérez les utilisateurs : Les terminaux mobiles sont utilisés des contextes très différents. Pour gagner la confiance des utilisateurs, informez-les et donnez-leur le contrôle.
  • Appliquez les principes du Web : Les terminaux mobiles sont une vitrine du Web. Les grands principes du Web s'appliquent également à la conception d’applications Web mobiles.
  • Soyez flexible : Les environnement d’exécution des applications Web sont hétérogènes et évolutifs. La flexibilité permet de cibler un grand nombre de terminaux à coût réduit.
  • Exploitez les terminaux mobiles : Certaines technologies Web sont plus spécifiquement pertinentes sur les terminaux mobiles.
  • Optimisez les temps de réponse : En matière d'applications mobiles, chaque détail compte et certains points techniques peuvent nettement améliorer l'expérience de l'utilisateur.

jeudi 15 avril 2010

Usages des QR codes en bibliothèques

Les collègues de l'e-music box, à Limoges, nous proposent cette petite vidéo de présentation des codes barres 2D ou QR codes et de leurs usages en bibliothèques.

Ils listent les usages suivants :

  • Relier les documents aux avis d'autres lecteurs (vers Babelio par exemple) ;
  • Relier les documents vers des extraits musicaux, des bandes annonces, des discographies / filmographies ;
  • Relier un essai vers une présentation en ligne par l'auteur, vers une conférence
  • Renvoi vers la biographie d'un auteur, sa bibliographie
  • Proposer des recommandations de lectures
  • Renvoi aux coups de cœur d'une thématique via un QR code collé sur le rayonnage
  • Aide à la localisation d'ouvrages
  • Promotions d'événements
  • Complément d'informations sur les œuvres dans le cadre d'une exposition
D'autres idées ?

jeudi 28 janvier 2010

Pyjama party à la Bibliothèque universitaire.

Aux Etats-Unis, les étudiants organisent des raves dans la BU. Voilà qui a de quoi surprendre ou du moins amuser ici-bas. Mais rassurez-vous, les étudiants de l'hexagone ne sont pas en manque d'imagination. Voilà, en effet, découvré-je dans Le Monde, qu'une cinquantaine d'étudiants est venue occuper la BU de Droit de l'université de Nancy ce mardi 26 janvier à 10h30, habillés de pyjamas et armés d'oreillers, édredons et de peluches.

"By torchlight - Day 333 of Project 365" Purplemattfish (image Flickr - licence by-nc-nd)

Ces étudiants appartiendraient au collectif "B.U. by night", une association créée en septembre 2009 qui réclame une ouverture des Bibliothèques Universitaires 24h/24, 7j/7 (ceci dit, le site n'est guère prolixe sur les personnes qui sont derrière cette association). Selon une dépêche AFP l'association ferait état de 300 membres, non vérifiables, mais le groupe Facebook associé en revendique pour l'instant 1 200 avec l'argumentaire suivant :

- Parce que tous les étudiants devraient avoir accès à une bibliothèque quand ils en ont besoin, avec les livres dont ils ont besoin,
- Parce qu'une B.U. c'est aussi un accès gratuit à Internet, indispensable de nos jours et privilégié dans nos études par la mise en ligne des cours, 'Environnement Numérique de Travail..., et que tout le monde ne peut pas se le permettre,
- Parce que notre pays n'est pas à la hauteur dans ce domaine, et que Nancy serait la première ville à tenter une telle expérience,

nous demandons que nos B.U. soient ouvertes 24h/24, 7j/7 !

Durant la matinée, les militants ont donc parcouru les amphithéâtres de la faculté et la BU en distribuant des tracts, "avec le soutien du doyen de la fac", assure Hélène Rossinot citée par l'AFP.

Une action très visible et qui a atteint son but premier : faire connaître les ervendications de l'association. Les réactions d'ailleurs commencent à arriver, pas toujours très positives, de la part de collègues puisqu'on trouve ce genre de commentaire sur le site de l'association :

Visiteur: Je suis bibliothécaire, la BU où je travaille est ouverte jusque 22h, pour 10 pelés, qui utilisent les ordinateurs pour consulter leur page facebook et travaillent la plupart du temps sur leurs propres bouquins!!! On garde les murs, et on dépense un argent fou pour électricité, chauffage, emploi de personnel étudiant etc. pour RIEN. On n'est pas aux USA ici, et surtout, nous n'avons ni les mêmes moyens, ni les mêmes besoins. Et puis, nous sommes des professionnels de la documentation, pas des nounous ni des gardiens de bâtiment. Des ouvertures en soirée sont pratiquées déjà dans plusieurs BU, et on ne peut pas dire que l'utilité soit ébouriffante. Une BU n'est pas une salle de perm...

Sur le forum de l'association sont évoqués également brièvement les personnels qui pourraient ouvrir les locaux ou encore l'idée d'une ouverture plus large le week-end. Autant de questions qui continuent de secouer la profession elle-même et qui a déjà donné lieu par ailleurs à plusieurs rapports de l'Inspection générale.

lundi 25 mai 2009

Des univers Netvibes à Lyon

Je suppose que nombre des lecteurs est déjà au courant mais je tenais à signaler l'initiative intéressante du SCD de Lyon 1 qui propose depuis la fin avril pas moins de huit univers netvibes à destination des étudiants, doctorants et enseignants-chercheurs de l'université.

Ces univers thématiques reprennent les principales disciplines de l'université et proposent à la fois des liens vers des ressources dans le domaine concerné rangés en plusieurs onglets spécifiques (sites institutionnels, flux RSS, blogs...) que des outils spécifiques (encart de recherche PUBMED), des ressources pratiques (sur les stages par exemples) ou des informations sur la bibliothèque (widgets renvoyant vers le catalogue, les livres électroniques, le SUDOC etc.

Une initiative fort intéressante et une première pour un établissement de cette taille (en terme d'univers thématiques, on ne peut que penser aux pionnaires de l'ESC Lille). Il serait intéressant de connaître la communication qui a été faite autour de ces outils et plus tard, l'utilisation réelle qui en a résulté.

De plus en plus de bibliothèques et d'établissements d'enseignement supérieur proposent des univers Netvibes. C'est le cas par exemple du SCD de l'Université de Provence, du SCD de l'université de Limoges ou du SCD de l'université de Hautes-Alpes. C'est le cas également d'organismes de formation comme l'Urfist de Rennes ou Média Centre-Ouest qui propose un univers dédié à la préparation des concours des bibliothèques.

Le wiki professionnel Bibliopédia rassemble d'ailleurs la majorité de ces univers au sein d'une page dédiée. Cette page recence nombre d'univers de bibliothèques : Médiathèques et bibliothèques Publiques, Etablissements d'enseignement supérieur, BDP, CDI, Autres, Liste des Univers Netvibes pour les professionnels de l'information, Références. Comme tout wiki, n'oubliez pas que vous pouvez enrichir à votre tour cette page des sites dont vous avez connaissance ou des projets que vous espérez mettre en place.

mardi 18 novembre 2008

SMS : votre réservation est disponible à la biblitohèque

Malgré les richesses potentielles énormes en terme de service, je n'avais jamais fait entendu parler d'une bibliothèque qui essayait de communiquer avec ses lecteur via les téléphones mobiles, du moins en France.

C'est pourtant chose faite à Toulouse où la bibliothèque envoie des SMS à ses lecteurs pour les avertir des avis de retard ou de réservations à leur nom, ainsi que nous informe le blog Bibliothèques 2.0 qui précise en commentaire le workflow :

Evidemment le mel c’est moins cher, mais c’est pas tout le monde. L’idée est de faire un faisceau cohérent et redondant d’envois automatiques :
* à j-2 : mel
* à j : sms
* à j+5 : mel
* à j+10 : courrier

Ca fait un peu harcèlement comme workflow ^^

Alors certes, le mail est moins cher. C'est aussi la première idée qui m'est venue à l'esprit. Ceci dit, on peut être sûr que si l'usager a donné son numéro de portable à la bibliothèque, il sera joignable rapidement à ce numéro, voire être averti en cas de non réception du message alors que le mail peut n'être consulté qu'occasionnellement à partir d'un poste de la fac par exemple. Et puis j'en connais qui consulte leurs mails à partir de leur téléphone maintenant... On n'arrête plus le progrès.

mercredi 6 février 2008

Les univers virtuels : des bibliothécaires sur Second Life


Dans le cadre d'un stage de formation proposé à l'enssib sur le web 2.0, on m'a demandé de faire une intervention sur les univers virtuels. Je reviendrais sur ce stage peu après, ne serait-ce que pour vous faire part des interventions de qualité qui ont rassemblé des personnalités connues et reconnues de la biblioblogosphère.

Mon intervention -qui a lieu ce mercredi matin même- se propose de faire rapidement le point les univers virtuels virtuels en général (et leur différence avec les jeux en ligne), puis de présenter l'univers de Second Life avant de terminer en expliquant plus précisément ce que font des bibliothécaires sur Second Life : quels bibliothécaires sont présents ? Quelles types de bibliothèques ? Quels services sont proposés ?

Elle alterne présentations du diaporama et visites in world de façon à ce que les stagiaires se rendent compte concrètement de ce que c'est que d'évoluer dans Second Life. Je leur montre des bibliothèques, des animations, des expositions, des lieux d'enseignements, des chambres de réalités virtuelles, mais aussi comment évoluer, comment agir, faire des gestes, parler, voler, changer son apparence ou créer des objets, le tout en 1h30 ^__^.

Comme Slideshare fonctionne mal ce soir, je vous propose de lire le diaporama en ligne sur Slideo, un autre site de partage de diaporama qui a en outre l'immense avantage d'être totalement en français. Les diaporamas sont en outre téléchargeables ensuite sous format pdf. 

Le diaporama fait 54 slides : Les univers virtuels : des bibliothécaires sur Second Life

page 2 de 2 -